Québec serre la vis dans les écoles secondaires en zone rouge, où le virus gagne du terrain. Les gyms devront aussi fermer pour au moins 20 jours. La Presse fait le point.

Suzanne Colpron Suzanne Colpron
La Presse

Votre enfant devra-t-il porter le masque en tout temps à l’école ?

Oui, dans les écoles secondaires en zone rouge. Les élèves devront porter le masque en tout temps en classe et sur le terrain de l’école dès jeudi. Seule exception : les cours d’éducation physique. Cette mesure sera en vigueur pour une période d’au moins 20 jours. « Nous faisons tout pour garder les écoles ouvertes », a expliqué le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge. De leur côté, les enseignants devront porter un masque dans les espaces réservés au personnel, en plus des aires communes.

Consultez la carte des paliers d’alerte par région 

Les centres de conditionnement physique fermeront-ils ?

Oui. Québec ordonne, dès jeudi, la fermeture des gyms en zone d’alerte maximale jusqu’au 28 octobre. Des mesures d’aide financière seront offertes aux propriétaires de ces commerces dans les prochains jours pour les aider à traverser la crise, a promis la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest. Les infrastructures sportives et de loisirs resteront ouvertes, mais seulement pour la pratique des sports individuels ou en duo. En ce qui concerne le tennis, par exemple, la pratique libre en simple et les cours privés seront autorisés dans le respect des consignes sanitaires. La pratique en double ne sera pas permise, sauf pour les participants habitant sous le même toit. Stages, leçons de groupe, ligues et camps seront aussi annulés.

Et les cours de yoga ?

Toutes les activités organisées, que ce soit le yoga, la natation ou la Zumba, sont suspendues pour au moins trois semaines en zone rouge.

Pourra-t-on pratiquer des sports d’équipe à l’école ?

Pas en zone rouge. Le gouvernement suspend la pratique des sports de groupe, les activités parascolaires, les compétitions interscolaires et les sorties scolaires dans les écoles secondaires jusqu’au 28 octobre même s’il n’y a pas eu d’éclosion. Les programmes de sport-études et d’art-études seront maintenus à l’intérieur de la bulle-classe si les élèves peuvent respecter les mesures sanitaires. « À compter du 8 octobre, l’ensemble des activités associatives devront cesser, autant pour le sport que pour le loisir. Tous les sports pratiqués en groupe, les compétitions, les matchs et toute activité organisée ne pourront avoir lieu. Seule la pratique libre pourra avoir lieu », a annoncé la ministre Charest.

Quelle forme prendra l’enseignement hybride ?

Les élèves de 4e et de 5e secondaire en zone d’alerte maximale iront à l’école un jour sur deux, à compter de jeudi. Ils poursuivront leur enseignement à distance selon le même horaire lorsqu’ils ne seront pas en classe. Le but de cette mesure est de réduire le nombre d’élèves dans les écoles et dans les autobus scolaires d’au moins 20 % pour freiner la propagation du virus.

Comment se déroulera l’heure du dîner ?

Les élèves du secondaire devront manger en classe, préférablement. S’ils dînent à la cafétéria de l’école, ils devront rester en groupe-classe en respectant les deux mètres. Il y aura une surveillance policière accrue aux abords des écoles, a fait savoir le ministre Roberge.

Québec a annoncé l’embauche de 2000 personnes. Quels postes seront pourvus ?

Des postes de surveillance des élèves, pour la désinfection et le nettoyage des salles de classe et des aires communes, et des postes au service de garde. Les gens intéressés peuvent postuler à l’adresse quebec.ca/repondezpresent. La formation sera rémunérée et durera quelques jours. Le salaire sera de 20 $ à 24 $ l’heure, a précisé Jean-François Roberge.

Les cégépiens et les étudiants sont-ils touchés ?

Oui. Les cégeps et les universités doivent mettre en application le protocole d’urgence, a dit Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur. Québec leur demande de suspendre le plus possible les cours en classe dans les établissements en zone rouge. « Tout ce qui peut être fait à distance doit être fait à distance », a insisté Mme McCann. Des exceptions seront permises pour les laboratoires, la recherche et les stages, dans le respect des mesures sanitaires. Les bibliothèques resteront ouvertes dans les cégeps et les universités, mais seulement pour le prêt de livres et le travail individuel. Les visites seront aussi interdites dans les résidences, sauf pour les cégépiens et les étudiants qui vivent seuls. Ceux-ci pourront recevoir la visite d’une seule personne.