L’Université McGill est aux prises avec une éclosion de COVID-19 dans ses résidences étudiantes. Seuls des étudiants ont été contaminés et l’établissement a mis en place son protocole d’urgence pour tenter de limiter la propagation du virus.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Cinq étudiants qui habitent les résidences universitaires de l’Université McGill, à Montréal, ont reçu un résultat positif à la COVID-19. Les cas ont été observée aux résidences Carrefour Sherbrooke et La Citadelle. Aucun membre du personnel n’a été contaminé, selon les résultats obtenus.

« La cause de transmission la plus probable est celle d’étudiants ayant rendu visite à d’autres étudiants dans le même bâtiment, dans leur chambre. Nous n’avons pas observé de transmission aux membres du personnel », a informé Cynthia Lee, porte-parole de l’Université McGill.

Toute personne qui ne vit pas dans le bâtiment d’une résidence, les étudiants vivant dans d’autres résidences, n’est pas autorisée a y accéder.

Selon Mme Lee, dès qu’un cas de COVID-19 est confirmé sur le campus, l’Université « enclenche des protocoles rigoureux qui peuvent comprendre l’isolement d’autres personnes et demande immédiatement la suspension des activités dans les aires d’étude ou de travail et les immeubles, ou la fermeture de ces lieux ».

Les étudiants qui vivent en résidence ont été informés « qu’ils ne sont pas autorisés à se rendre visite ».

La Direction régionale de la santé publique (DRSP) n’a pas voulu confirmer l’éclosion, mais l’Université assure qu’elle collabore, suit les recommandations et participe aux efforts de retraçage des personnes potentiellement infectées.

Montréal a enregistré 443 nouveaux cas de COVID-19 dans les 24 dernières heures.