François Legault a profité de sa conférence de presse, vendredi, pour avertir les Québécois : de nouvelles règles plus contraignantes seront annoncées lundi au sujet notamment des écoles et du sport afin de réduire la progression du virus.

Publié le 2 oct. 2020
Véronique Lauzon
Véronique Lauzon La Presse

« On n’a pas le choix de fermer… il faut réduire les contacts sociaux. C’est une question de vie ou de mort », a lancé le premier ministre du Québec, en marge d’une annonce visant à aider le secteur culturel actuellement confiné.

Étant donné que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 poursuit son augmentation (1052 nouvelles personnes infectées dans les dernières 24 heures), M. Legault a dit être obligé d’ajouter d’autres fermetures pour réussir à aplatir la courbe épidémiologique.

« C’est sûr qu’à 1000 cas (par jour), on commence à se dire qu’il va falloir en faire plus. Si on veut être capable d’avoir un impact d’ici un mois, c’est certain qu’il faut ajouter des mesures rapidement », a ajouté le premier ministre.

Les deux secteurs qui devraient être visés par de nouvelles mesures plus restrictives sont le milieu sportif et le réseau de l’éducation, qui connait une hausse du nombre d’éclosions.

François Legault a quand même voulu se faire rassurant auprès des parents. « On veut que nos écoles restent ouvertes, a-t-il affirmé. Mais aucun secteur ne sera épargné. »

Même si les sports d’équipe risquent de ne plus être permis pour le prochain mois, le premier ministre a laissé une porte entrouverte pour la pratique du sport à l’école en rappelant que c’est « très important » qu’il y en ait.

Le gouvernement Legault a réitéré sa demande aux Québécois : restreignez le plus possible vos contacts sociaux, entre autres parce que le réseau de la santé est « fragile ». « Si on veut être capable de continuer à soigner notre monde, il faut que les hospitalisations arrêtent d’augmenter. »

« N’attendez pas les nouvelles mesures, commencez déjà à réduire vos contacts », a répété à plusieurs reprises François Legault.