Une manifestation de militants antimasques, prévue au parc Jarry le 11 octobre, a été annulée, après la décision des autorités municipales de leur refuser l’autorisation de tenir leur événement.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

« L’arrondissement a refusé le permis », a révélé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en point de presse jeudi matin.

« Des règlements municipaux existent pour nous permettre de faire de la gestion de foule. C’était un événement qui devait présenter des conférenciers, une messe gospel, avec des tickets qui se vendaient. Il faut un permis pour un événement comme ça, on ne peut pas aller sur le domaine public et décider de faire un show. »

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Étant donné le passage de Montréal en zone rouge et les nouvelles consignes annoncées par les autorités gouvernementales, il n’était « pas approprié » d’autoriser la tenue d’un tel événement, a souligné Mme Plante.

L’événement avait été publicisé sous le titre « Action pour la liberté ». Des têtes d’affiche du mouvement antimasques, tels que Lucie Laurier et Alexis Cossette-Trudelle, devaient prendre la parole.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Alexis Cossette-Trudelle

Jean-François Denis, un des organisateurs de la manifestation, a annoncé l’annulation dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, en qualifiant la situation actuelle de « pseudo pandémie ».

Mercredi soir, quelques centaines de manifestants se sont massés au Parc Lafontaine, au coeur de Montréal, quelques heures avant qu’entrent en vigueur les nouvelles mesures visant à lutter contre la COVID-19 en zones rouges.

C’était leur dernière occasion de manifester sans porter le masque. Depuis mercredi soir, à minuit, les manifestants s’exposent à des amendes de 1000 $ s’ils se regroupent sans couvre-visage.