(Québec) Les bibliothèques situées dans les zones rouges pourront continuer d’offrir un service de « prêt sans contact » à leurs abonnés tout au long du mois d’octobre.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Québec a annoncé lundi que les bibliothèques seront fermées pendant 28 jours en octobre, tout comme les restaurants, les bars et d’autres pans des milieux culturels, afin de freiner l’augmentation des cas de COVID-19 dans les régions où la contamination prend de la vitesse. Ces fermetures temporaires débuteront à minuit, mercredi, dans les zones rouges du Grand Montréal, de Québec et de Chaudière-Appalaches.

L’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a toutefois annoncé mercredi avoir conclu une entente avec le gouvernement Legault pour maintenir son service de prêts de documents. Les lecteurs ne pourront toutefois pas rester sur les lieux pour les consulter.

« Seul le prêt sans contact sera autorisé. Les utilisateurs ne pourront donc pas avoir accès au mobilier et aux collections, et aucune activité en bibliothèque ne pourra être maintenue », indique-t-on par voie de communiqué.

« Nous sommes soulagés que le gouvernement accorde la possibilité aux bibliothèques publiques de maintenir les services de prêts sans contact. La pratique de la lecture est, en tout temps, très bénéfique pour les gens de tous les âges, que ce soit pour se divertir, s’éduquer, se développer et apprendre. Dans le contexte actuel, la lecture est encore plus essentielle, ne serait-ce que pour aider à préserver la santé mentale des citoyens », affirme la directrice générale de l’ABPQ, Eve Lagacé.

La fermeture de plusieurs milieux culturels, des bibliothèques aux théâtres, soulève l’indignation auprès des créateurs depuis quelques jours. Plusieurs soulignent que peu d’éclosions ont été signalées dans leurs milieux et s’étonnent qu’ils doivent fermer leurs portes pour un mois. Ce point a également été soulevé dans les derniers jours par les partis d’opposition à l’Assemblée nationale.

« Dans les prochains jours, j’annoncerai de nouvelles mesures pour venir en aide au milieu culturel. Je comprends l’inquiétude du milieu. Je suis à l’écoute et en mode solution », a écrit sur Twitter mercredi la ministre de la Culture Nathalie Roy.