(Ottawa) La conjointe du chef du Parti conservateur Erin O’Toole, Rebecca O’Toole, est à son tour atteinte de la COVID-19.

Joël-Denis Bellavance Joël-Denis Bellavance
La Presse

Mme O’Toole a commencé à présenter des symptômes dimanche, notamment de la fièvre, soit deux jours après que le chef conservateur eut subi un test positif pour le nouveau coronavirus.

Elle s’est rendue au centre d’évaluation de Brewer Park Arena à Ottawa le soir même et a été testée. Les résultats sont tombés tard lundi soir. Mme O’Toole est présentement en isolement à son domicile. Les O’Toole vont continuer de surveiller leurs enfants, Mollie, qui est âgée de 14 ans, et Jack, qui a neuf ans, pour des symptômes.

« Tout comme nous, de nombreuses familles canadiennes sont aux prises avec la COVID-19, et tout comme elles, notre objectif est de faire en sorte que nos enfants restent en bonne santé. Je tiens à remercier les incroyables travailleurs de la santé de première ligne à travers le pays, mais surtout ceux de Brewer Park Arena, qui sont si gentils et patients tout en travaillant sans relâche pour aider des milliers de Canadiens », a affirmé Rebecca O’Toole dans un communiqué de presse.

Pour sa part, le chef conservateur Erin O’Toole a participé mardi à la réunion du caucus conservateur par visioconférence. « Il semble bien aller », a indiqué une source conservatrice qui l’a vu durant la réunion du caucus.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, et sa conjointe Nancy Déziel ont aussi contracté le virus. Ils sont présentement en isolement dans leur résidence de Shawinigan.

Les chefs de ces deux formations politiques ne pourront donc pas être présents lors de la présentation du discours du Trône mercredi au Sénat. Ce discours doit permettre au gouvernement Trudeau d’énoncer ses priorités dans un contexte d’une deuxième vague de la COVID-19.