Une nouvelle hausse des hospitalisations s’observe au Québec, alors que les autorités de santé publique rapportent mardi 489 nouveaux cas confirmés de COVID-19, ainsi qu’un décès supplémentaire.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Ces nouvelles données portent le nombre total de personnes infectées dans la province à 68 617. Si aucune personne n’est morte des suites de la maladie dans les 24 dernières heures, un décès supplémentaire – survenu entre le 15 et le 20 septembre – s’ajoute au bilan officiel, qui en totalise dorénavant 5805.

Le nombre d’hospitalisations, lui, a bondi par rapport à lundi. Plus de 20 patients s’ajoutent au bilan, pour un cumulatif de 168 cas. Le portrait demeure toutefois stable aux soins intensifs, où on observe une légère diminution de deux personnes. Quelque 28 Québécois s’y trouvent toujours.

Dans plusieurs régions, la situation demeure préoccupante. À Montréal seulement, 142 nouveaux cas supplémentaires ont été confirmés mardi. Lundi, on avait rapporté 219 cas dans la métropole, qui en totalise maintenant 31 670 à elle seule. La région de Québec a pour sa part recensé 92 nouvelles infections, soit le même nombre que la veille. Les autres secteurs les plus touchés sont la Montérégie (62), Laval (50), Chaudière-Appalaches (46), ainsi que les Laurentides (25).

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a pour sa part déploré mardi que le Québec soit passé en 48 heures « de 175 éclosions actives à 250 ». « En deux jours, il y a eu 75 éclosions additionnelles qui sont encore en cours dans les 16 régions », a-t-il indiqué, réitérant que les besoins en enquêteurs épidémiologiques sont de plus en plus grands au Québec.

En date du 20 septembre, 2 115 208 prélèvements avaient été réalisés dans la province, dont un peu plus de 25 000 dans la seule journée de dimanche. La santé publique souligne également que 1 329 882 cas se sont révélés négatifs en date de lundi. « Pour le moment, la propagation du coronavirus est sous contrôle, mais les présentes semaines sont critiques. Il y a désormais de la transmission communautaire du virus dans toutes les régions du Québec », a réitéré le gouvernement du Québec dans une déclaration.

« On est dans la deuxième vague »

Hier, le directeur national de la santé publique, le DHoracio Arruda, appelait la population à demeurer très vigilante, alors que le Québec est officiellement entré dans la deuxième vague de la pandémie, selon lui. Lundi, la province avait enregistré 586 nouveaux cas. M. Arruda estime « fort probable » que certaines régions passent rapidement au rouge, c’est-à-dire le niveau d’alerte maximale.

« La courbe n’est pas comme au printemps, mais je pense que c’est le début de la deuxième vague. […] Si on veut passer un Noël un peu normal, il faut que les gens collaborent. C’est majeur », a prévenu le DArruda lors d’une conférence de presse.

Ce week-end, les services policiers de la province ont effectué plus de 2200 visites dans les bars et restaurants du Québec, dans le cadre l’opération OSCAR visant à prévenir les éclosions. Environ 1500 avertissements et 90 constats d’infraction ont été remis, selon un bilan présenté lundi par la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.