(Québec) La région de la capitale doit absolument freiner la progression du coronavirus à défaut de quoi elle « s’en va dans le mur » et sera déclarée zone rouge, a prévenu lundi Régis Labeaume.

Publié le 21 sept. 2020
Gabriel Béland
Gabriel Béland La Presse

Le maire de Québec a aussi invité sa population à respecter les règles de la Santé publique et les avis des scientifiques et à se méfier des « gourous » antimasques et des « nano-Trump ».

« On est en train de l’échapper d’aplomb », a lancé le maire dans une conférence de presse qu’il a convoquée en réponse à la hausse marquée des cas dans sa ville. « Si ça continue j’ai l’impression qu’on s’en va dans le rouge, et le rouge ça veut dire le mur. On s’en va dans le mur. »

La région de la Capitale-Nationale a dénombré lundi un nombre record de 92 nouveaux cas, dont quatre nouveaux morts. Parmi ses écoles, 48 ont déclaré au moins un cas de COVID-19 depuis la rentrée. L’école primaire Sans-Frontière a même été fermée après la découverte de 25 cas parmi les élèves et le personnel.

Québec avait été largement épargnée par la première vague. La population de la capitale a peut-être l’impression que le virus était cantonné dans les résidences et les CHSLD, a avancé le maire. Mais c’est faux : il y a présentement 40 foyers d’éclosions à Québec.

« Le virus court dans la communauté, le virus est parmi nous et il fait des dégâts », a prévenu M. Labeaume, qui craint la multiplication des faillites dans sa ville en cas de reconfinement.

« Je vous en prie, n’écoutez pas les grands génies de ce monde qui disent que porter le masque n’est pas important », a imploré Régis Labeaume. « Entre les sparages de ces nano-Trump là et les scientifiques, on va choisir les scientifiques. »

Est-ce que le discours antimasque et anticonfinement porte davantage à Québec qu’ailleurs ? Le maire a offert une réponse évasive dans laquelle il visait certaines radios de la capitale.

« Faudrait que j’écoute la radio. Disons qu’il y a des médias qui sont bien intéressés par ça. Qu’est-ce que tu veux il y a des propriétaires qui font bien de l’argent avec ça et ça n’a pas l’air de les déranger. C’est la vie. »

Des restaurants et bars récalcitrants

La police de Québec confirme avoir identifié plusieurs récalcitrants au cours de l’opération OSCAR de la fin de semaine. Six rapports d’infraction générale ont été émis pour des établissements qui ne souhaitaient pas se conformer, même s’ils avaient été avertis, a précisé le chef de la police de Québec, Robert Pigeon.

PHOTO LE SOLEIL, YAN DOUBLET

Le chef de la police de Québec, Robert Pigeon, a participé au point de presse du maire Régis Labeaume.

Le SPVQ a même porté cinq dossiers devant la Régie des alcools des courses et des jeux. Ils concernent des établissements licenciés qui refusent d’appliquer les règles de la santé publique, malgré plusieurs avertissements. Ces adresses pourraient voir leur permis de boisson suspendu selon le chef de police.

La simple évocation de ces cas a éperonné le maire Labeaume. « Ça c’est du monde qui ne veut rien savoir, qui s’en balance carrément, qui n’ont aucune conscience sociale et ils se plaignent », a lâché le maire.