(Québec) « Ce n’est pas simple d’intervenir dans les maisons » pour faire cesser des partys réunissant plusieurs personnes, premiers responsables de la transmission du coronavirus en ce moment, affirme le premier ministre François Legault. Son gouvernement est à la recherche de moyens pour intervenir dans les demeures « éventuellement ».

Tommy Chouinard Tommy Chouinard
La Presse

« Le principal problème demeure la transmission dans les maisons. C’est difficile pour le gouvernement, les policiers ou qui que ce soit de pouvoir contrôler la situation dans les maisons », a-t-il affirmé lors d'un point de presse mercredi.

Le premier ministre a confirmé que des discussions sont en cours entre la Sécurité publique et le Directeur des poursuites criminelles et pénales « pour voir comment éventuellement on pourrait travailler ». « On n’exclut rien à ce moment-ci », a-t-il ajouté.

Mais pour l’heure, « c’est difficile. Vous savez qu’au Québec, pour pouvoir entrer dans les maisons, ça prend un mandat. [...] Est-ce qu'on demande aux policiers de rentrer sans mandat dans les maisons? Ce n'est pas simple.»

Il a lancé un nouvel appel à la population pour respecter la limite de 10 personnes dans une résidence. Il faut éviter les partys de famille et d’amis, a-t-il réitéré.