(Toronto) Le président de l’Association des hôpitaux de l’Ontario prévient que le nombre grandissant de nouveaux cas de COVID-19 pourrait entraîner un autre confinement à l’échelle de la province.

La Presse Canadienne

Le président de l’OHA, Anthony Dale, rappelle que la progression de la contagion dans les régions de Toronto, de Peel et d’Ottawa pourrait gagner le reste de l’Ontario si la population ne se conforme pas aux directives de santé publique.

Il implore les citoyens de respecter la distanciation physique, de se couvrir le visage au besoin et de ne pas organiser de grands rassemblements ni d’y participer.

M. Dale dit les interpeller au nom du personnel hospitalier, le socle sur lequel repose la lutte contre le virus.

Certains Ontariens entretiennent un faux sentiment de sécurité en raison de la diminution du nombre de nouvelles infections rapportées quotidiennement au cours du dernier mois, s’inquiète-t-il.

L’OHA a lancé cette mise en garde alors que l’Ontario rapportait 313 nouveaux cas de COVID-19 et un autre décès attribuable au virus lundi.

Au cours des dernières 24 heures, 133 cas ont par ailleurs été classés comme résolus.

Le bilan de la province depuis le début de la pandémie s’élève désormais à 44 817 infections, dont 2816 décès et 39 974 guérisons.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, rapporte que près de 80 % des cas proviennent de trois régions : Toronto dénombre 112 nouveaux cas ; Peel, 71 ; et Ottawa, 60.

Près de 70 % des nouveaux cas enregistrés lundi concernent des personnes âgées de moins de 40 ans, ajoute-t-elle.

Les autorités rapportent également deux nouveaux cas en milieu scolaire : l’un à Mississauga et l’autre à Pembroke, selon ce qu’indique le site web du gouvernement.

Quatre conseils scolaires signalent également des cas qui ne sont pas comptabilisés sur le site web gouvernemental. Le conseil scolaire du district de Halton dénombrerait notamment deux nouveaux cas.

Retour à Queen’s Park

Les députés ontariens retournent à Queen’s Park pour la session d’automne lundi. Avec la pandémie de COVID-19 qui continue de perturber la vie quotidienne, ce retour au boulot ne rime pas avec un retour à la normale, souligne le leader parlementaire du gouvernement progressiste-conservateur.

Paul Calandra indique que l’Assemblée législative continuera de respecter les règles de la santé publique tout en revenant à son calendrier régulier de quatre jours de travaux par semaine.

Dans les semaines à venir, le gouvernement se concentrera sur les impacts économiques de la COVID-19, sur la réouverture des écoles et sur le système de santé, affirme-t-il.

M. Calandra précise que le budget 2020-2021 de l’Ontario, qui a été retardé par la pandémie, sera livré le 15 novembre.

Le gouvernement devrait également déposer son rapport officiel sur l’état d’urgence déclaré plus tôt cette année en réponse à la crise sanitaire.

Il s’accorde aussi une certaine marge de manœuvre dans le calendrier législatif au cas où il aurait à introduire des projets de loi supplémentaires pour lutter contre la COVID-19 cet automne.

« On voit que les chiffres (des cas de COVID-19) grimpent, donc si on entre dans une deuxième vague, nous voulons être en mesure de réagir rapidement », a fait valoir M. Calandra en entrevue.