Avec 205 nouveaux cas confirmés, le Québec rapporte une hausse du nombre des cas de COVID-19 par rapport à la veille. Aucune mort ne s’ajoute au bilan, selon les données du gouvernement rendues publiques dimanche.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Il s’agit de la plus forte hausse depuis le mois de juin. Pour la quatrième journée d’affilée, la province a franchi le cap des 20 cas par million d’habitants, qui correspond à une augmentation de 170 cas rapportés en 24 heures. Rappelons que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, avait souligné ne pas vouloir dépasser ce cap sur une période d’une semaine. Ce seuil d’alerte pourrait entraîner le reconfinement de certains secteurs, comme les bars et les restaurants.

Le nombre d’hospitalisations augmente à 102. On observe une hausse de 8 patients en centre hospitalier par rapport à la veille. On recensait dimanche 18 patients aux soins intensifs, soit 1 de plus que samedi.

« La moyenne mobile du nombre de cas pour la semaine du 30 août au 5 septembre est de 164, en [hausse] de 67 par rapport à la période précédente. Cela signifie que la transmission communautaire est importante et qu’on doit tous continuer de respecter les consignes », s’est inquiété le ministre Dubé sur Twitter, peu après le dévoilement du bilan quotidien de dimanche.

Par ailleurs, Québec présentera mardi sa stratégie en cas d’éclosion régionale.

Les personnes atteintes se trouvent dans différentes régions du Québec. À Montréal, 30 086 cas sont recensés, soit 57 de plus. La métropole demeure la région la plus touchée par le virus.

Il y a 2233 cas dans la région de la Capitale-Nationale. On recense 6389 personnes infectées à Laval, 4887 dans Lanaudière, 4308 dans les Laurentides et 1356 en Estrie.

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 à l’échelle de la province depuis le début de la pandémie est de 63 497. Le virus a fait jusqu’à présent 5769 victimes au Québec.

Selon les plus récentes données accessibles, les prélèvements effectués le 4 septembre s’élèvent à 17 479, pour un total de 1 759 130.

Vendredi dernier, Christian Dubé s’est inquiété d’une potentielle résurgence des cas de COVID-19 durant le long congé de la fête du Travail. Il a invité les Québécois à « redoubler de prudence », puisque les soupers de famille et réunions entre proches pourraient être des vecteurs de transmission du virus.

BILAN DES MORTS PAR RÉGION

Bas-Saint-Laurent : 2
Saguenay – Lac-Saint-Jean : 26
Capitale-Nationale : 196 Mauricie – Centre-du-Québec : 211
Estrie : 26 Montréal : 3474
Outaouais : 33
Abitibi-Témiscamingue : 4
Côte-Nord : 0
Nord-du-Québec : 0
Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine : 9
Chaudière-Appalaches : 8
Laval : 677
Lanaudière : 223
Laurentides : 269 Montérégie : 611
Nunavik : 0
Terres-Cries-de-la-Baie-James : 0 hors Québec : 0
Région à déterminer : 0

BILAN DES CAS PAR RÉGION

Bas-Saint-Laurent : 78
Saguenay – Lac-Saint-Jean : 380
Capitale-Nationale : 2233 Mauricie – Centre-du-Québec : 2156
Estrie : 1356 Montréal : 30 086
Outaouais : 894
Abitibi-Témiscamingue : 189
Côte-Nord : 130
Nord-du-Québec : 8
Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine : 215
Chaudière-Appalaches : 641
Laval : 6389
Lanaudière : 4887
Laurentides : 4308 Montérégie : 9489
Nunavik : 18
Terres-Cries-de-la-Baie-James : 10 hors Québec : 28
Région à déterminer : 2

La COVID-19 au Canada

On dénombre désormais au pays 131 495 cas confirmés de COVID-19, dont 9143 morts ; 88,3 % des cas sont maintenant rétablis, a indiqué dimanche l’Agence de la santé publique du Canada. Le Québec est la province où l’on retrouve le plus de cas et de morts déclarés.

« Le nombre de cas continue d’augmenter, dont la moyenne vient de passer à 545 cas déclarés par jour au Canada la semaine dernière. Nous sommes très attentifs à tous les signes qui permettraient de déterminer que la COVID-19 a commencé à se propager dans les populations et les milieux à risque élevé », a déclaré Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, dans un communiqué.

Les personnes âgées de 40 ans et moins comptent pour plus de 62 % des cas compris dans les plus récents signalements. Parmi ces cas, on continue d’observer chez les personnes âgées de 20 à 29 ans les taux d’incidence les plus élevés. Les taux d’incidence chez les hommes et les femmes âgés de 30 à 39 ans arrivent au deuxième rang.

« Au mois d’août, des éclosions ont été déclarées dans des milieux qui tendent à attirer une clientèle plus jeune, comme des bars, des restaurants et des commerces de détail », détaille-t-on.