(Francfort) Le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac, bien placé dans la course pour un vaccin contre le nouveau coronavirus, a annoncé vendredi l’obtention d’une subvention d’un maximum de 252 millions euros de l’État allemand, qui est déjà son actionnaire.  

Agence France-Presse

Outre la poursuite du développement d’un vaccin contre la COVID-19, une partie de l’argent sera affectée à l’expansion de la production du vaccin, avec des paiements échelonnés entre 2020 et 2021, précise dans un communiqué l’entreprise de Tübingen, dans le Bade-Wurtemberg.

Le ministère allemand de la Recherche a lancé ces derniers mois un programme pour accélérer la recherche sur les vaccins contre le nouveau coronavirus.  

Outre CureVac, les sociétés Biontech et IDT Biologika ont reçu un avis favorable d’un conseil consultatif en vue de recevoir un financement, l’enveloppe totale étant d’environ 750 millions d’euros, selon l’agence de presse allemande DPA.

La technologie qui fait la spécialité de CureVac, basée sur des molécules « ARN messager » (ARNm) qui se trouvent dans le corps humain, pourrait servir pour le vaccin contre la COVID-19 mais aussi de nombreuses autres indications dont les maladies infectieuses.

Le laboratoire a fait son entrée mi-août sur l’indice NASDAQ de la Bourse de New York.

Environ 150 millions de dollars sur les fonds levés lors de cette introduction en Bourse serviront à financer le développement, jusqu’à l’achèvement de l’essai clinique de phase 3, d’un vaccin contre la COVID-19, indiquait alors l’entreprise.

Lors d’un récent tour de table, CureVac a réussi à lever environ 560 millions d’euros auprès d’investisseurs, dont l’État allemand pour 300 millions d’euros, à travers la banque publique KfW, et l’Émirat du Qatar.

Berlin a été conduit à cette prise de participation après une tentative des autorités américaines d’obtenir des droits exclusifs pour les États-Unis sur un vaccin potentiel de CureVac.