Québec annonce ce matin la mise en ligne d’un nouveau site internet pour aider les parents à prendre des décisions en lien avec la COVID-19 et leur enfant. Le gouvernement annonce du même souffle que les services de garde pour enfants resteront ouverts même si une deuxième vague de COVID-19 frappe la province cet automne.

Ariane Lacoursière
Ariane Lacoursière La Presse

Le nouveau site internet « va vous aider à savoir si vous devez garder votre enfant à la maison et si vous devez aller le faire dépister », a déclaré jeudi matin le ministre de la Santé, Christian Dubé.

En consultant le site www.Quebec.ca/decisioncovid19, les parents ont accès à un outil d’autoévaluation des symptômes « pour aider les parents à prendre une décision de façon proactive », a expliqué M. Dubé.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a pour sa part présenté le plan de match du gouvernement pour les services de garde éducatifs en vue d’une possible deuxième vague cet automne. D’emblée, il a assuré que les services de garde resteront ouverts, peu importe la situation.

M. Lacombe a expliqué que depuis le début de la pandémie, seulement 123 cas de COVID-19 ont été détectés dans des services de garde, dont 57 enfants. « C’est encourageant considérant le nombre d’enfants qui y ont séjourné depuis six mois », dit M. Lacombe, qui assure que « nous ne reviendrons pas aux fermetures multiples qu’on a connues ces derniers mois».

Les mesures déjà mises en place dans les services de garde, comme le port du masque par les éducatrices, continueront de s’appliquer.

Le ministre Lacombe n’a pas voulu entrer dans les détails pour savoir comment les symptômes de chaque enfant seront gérés dans les services de garde, car chaque cas est unique. Mais il garantit que «le seul petit nez qui coule n’est pas une raison suffisante pour exclure un enfant».

Le ministre Lacombe invite les parents à se tourner vers le questionnaire en ligne pour guider leurs décisions.

Services de garde dans les écoles

En ce qui concerne les services de garde dans les écoles, le ministre Dubé a martelé que les « bulles » des élèves d’une même classe ne devront pas être mélangées au service de garde. Les écoles ne pourront donc pas regrouper les élèves de différentes classes le midi ou après les heures de cours au service de garde.

Contamination de certains tests

Mercredi, Québec annonçait la contamination possible d’une quarantaine de tests de dépistage, ce qui pouvait expliquer la hausse du nombre de cas observés. La contamination aurait eu lieu dans un laboratoire de Montréal.

Le ministre Dubé a relativisé la situation jeudi matin en soulignant que de 15 000 à 20 000 tests de dépistage sont réalisés chaque jour. « C’est la première fois que ça arrive et on va essayer de bien comprendre ce qui est arrivé. On est en train de valider la cause exacte », a dit M. Dubé.