(QUÉBEC) Huit employés du Costco Lebourgneuf à Québec ont été déclarés positifs à la COVID-19, ce qui pousse les autorités de santé publique à mener une opération massive de dépistage chez les quelque 450 travailleurs du magasin. François Legault invite tous les clients du magasin à subir un test.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse
Hugo Pilon-Larose
Hugo Pilon-Larose La Presse

Même si le risque est considéré « faible » pour la clientèle, le premier ministre Legault a incité tous les clients qui ont fréquenté cette succursale à passer un test de dépistage.

« Il y a une éclosion et on est en train de prendre toutes les mesures », a-t-il assuré jeudi lors d'une mêlée de presse à La Sarre, en Abitibi. « On va développer une cellule pour qu'on soit capable de circonscrire le problème », a ajouté M. Legault.

Tous les employés qui ont reçu un diagnostic positif au coronavirus ainsi que leur « cas contact » se trouvent déjà en isolement.

L’entreprise embauche 450 personnes et est « très fréquentée dans la grande région de Québec », soulignent les autorités dans un communiqué. À ce titre, la Direction régionale de santé publique explique avoir « décidé d’agir proactivement en procédant à un dépistage massif auprès de tout le personnel ». L’entreprise a depuis procédé à la désinfection complète du commerce, qui demeure ouvert.

« Aujourd’hui, l’ensemble du personnel est invité à se faire dépister au cours des prochains jours […] et ce, même s’ils n’ont pas de symptômes. […] Il est important d’aller se faire dépister et de penser que cela peut aussi avoir des répercussions de santé importantes sur nos proches » a déclaré le médecin à la Direction régionale de santé publique de la Capitale‐Nationale, Dr Clément Beaucage.

Pour la clientèle, on indique que « compte tenu des mesures en place telles que le port du couvre-visage obligatoire, l’hygiène des mains à l’entrée ainsi que le respect des mesures de distanciation, le risque de contagion est considéré comme faible ».

Néanmoins, les personnes ayant fréquenté l’endroit entre le 1er et le 14 août, et qui présentent des symptômes peuvent également subir un test de dépistage.

Éclosion dans un CHSLD de Lanaudière

La Direction du CISSS de Lanaudière a également confirmé jeudi une éclosion de COVID-19 au Centre d’hébergement Parphilia-Ferland de Saint-Charles-Borromée. Vingt résidents ont reçu un diagnostic positif au coronavirus, de même que trois employés. Aucun décès n’est toutefois lié à cette éclosion.

« C’est très grave, c’est très préoccupant. On a déclenché toutes les procédures de dépistage, on s’est assuré d’avoir tout le personnel nécessaire », a affirmé le premier ministre François Legault jeudi.

« Des éclosions, il va y en avoir. Des personnes, des employés, des visiteurs, des résidents qui sortent de leur résidence [pourraient encore à l’avenir] venir contaminer d’autres personnes dans les résidences. (…) L’important, c’est d’intervenir rapidement pour éviter des conséquences graves », a-t-il ajouté.

Le Québec compte jeudi 104 nouveaux cas confirmés de personnes infectées par la COVID-19, ainsi que six décès supplémentaires. 60 917 Québécois ont reçu à ce jour un diagnostic positif au coronavirus, alors que 5715 en sont décédés. Le nombre d’hospitalisations a diminué jeudi de 2, avec un cumul de 149, dont 23 se trouvent aux soins intensifs (+3). Les prélèvements réalisés le 11 août s’élèvent à 15 259, pour un total de 1 409 690.