Le Québec a enregistré 166 nouveaux cas de COVID-19 au cours des 24 dernières heures, pour un total de 57 466 Québécois testés positifs depuis mars.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Il s’agit du bilan le plus lourd depuis la mi-juin et la fin de la première vague de la pandémie au Québec.

Les bilans quotidiens des nouveaux cas ont généralement baissé jusqu’à la fin juin, avant de croître lentement depuis le début juillet.

La semaine dernière, le ministre de la Santé Christian Dubé a affirmé que cette remontée le préoccupait. « Je suis un peu inquiet de la tendance à la hausse », a-t-il déclaré.

Cette hausse du nombre de cas positifs est toutefois accompagnée d’une hausse importante du nombre de tests effectués. Depuis mercredi dernier, le réseau administre et analyse environ 15 000 tests de COVID-19 par jour, un sommet depuis le début de la pandémie.

Cette ruée vers les cliniques de dépistage a été notamment causée par un appel de la santé publique de Montréal qui demandait aux fêtards de se faire tester. On craignait alors que les bars de la métropole soient devenus un vecteur de contagion. Résultat, de longues files serpentaient devant plusieurs cliniques de Montréal, la semaine dernière.

Dimanche, le gouvernement a également confirmé 1 décès supplémentaire, portant le bilan à 5655 morts.

On compte maintenant 251 hospitalisations et 18 patients se trouvant aux soins intensifs.

L’île de Montréal et la Montérégie sont les deux régions les plus touchées par la progression du virus. On comptait 52 cas de plus en Montérégie pour un total de 8395, et 49 de plus sur l’île de Montréal pour un total de 27 999. La situation continue de se stabiliser à Laval puisqu’on y rapportait 5904 infections, soit cinq de plus que la veille.

La progression est aussi au Saguenay–Lac-Saint-Jean puisqu’on y a recensé 12 nouveaux cas dans la région, pour un total de 364.

Ailleurs au Québec, le nombre de cas depuis le début de la pandémie s’élevait à 2072 (+4) en Mauricie–Centre-du-Québec, 1906 (+4) dans la Capitale-Nationale, 989 (+3) en Estrie, 633 (+1) en Outaouais, et 193 (=) en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Le nombre de prélèvements réalisés le 16 juillet s’est élevé à 14 909.

Au Canada

Jusqu’à maintenant, on a recensé 110 330 cas confirmés ou probables dans l’ensemble du pays. La COVID-19 a provoqué la mort d’au moins 8852 Canadiens.

Les autorités fédérales ont indiqué dimanche que 88 % des personnes infectées se sont rétablies. Elles ont aussi souligné que les laboratoires canadiens ont soumis plus de 3,4 millions de personnes à un test de dépistage de la COVID-19. Au cours de la semaine dernière, 40 000 personnes en moyenne par jour ont subi un test de dépistage, dont 1 % ont obtenu un résultat positif.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux : 57 3466 cas au Québec, dont 5655 décès ; 37 604 cas en Ontario, dont 2751 décès ; 9219 cas en Alberta, dont 167 décès ; 3198 cas en Colombie-Britannique, dont 189 décès ; 1067 cas en Nouvelle-Écosse, dont 63 décès ; 941 cas en Saskatchewan, dont 15 décès ; 337 cas au Manitoba, dont sept décès ; 262 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès ; 169 cas au Nouveau-Brunswick, dont deux décès ; 36 cas à l’Île-du-Prince-Édouard ; 11 cas au Yukon, tous guéris ; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris ; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.

– Avec La Presse canadienne