(Québec) La réintégration partielle du personnel de l’État québécois dans les immeubles de bureaux débutera samedi prochain.

La Presse canadienne

La ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, précise que la rentrée aura lieu avec un taux d’occupation maximal de 25 % de la capacité des milieux de travail.

Le port du couvre-visage sera obligatoire dans les aires d’accueil, les halls d’entrée et les ascenseurs.

La ministre assure que les salles de réunions ont été réaménagées ou le seront incessamment, de sorte que le nombre sécuritaire de personnes y soit respecté.

De la signalisation et de l’affichage pour favoriser le respect de la distanciation sociale ont également été prévus.

Mercredi, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il permettrait le retour au travail progressif des travailleurs de bureau à compter de samedi également.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a toutefois averti que l’on ne permettra le retour que de 25 % des employés dans un premier temps.

Le processus de retour graduel du personnel de l’État tiendra compte de l’évolution de la situation épidémiologique. Le choix des personnes qui seront autorisées à retourner sur leur lieu de travail se fera en tenant compte de l’efficience de la prestation de services.

Présentement, plus de 70 % du personnel du secteur public réalise ses activités en télétravail. Cette pratique continuera d’être encouragée par le gouvernement du Québec, mais l’objectif, à terme, sera de trouver un équilibre entre le télétravail et la présence sur les lieux physiques.