(Saint-Jean-Sur-Richelieu) François Legault a reconnu mardi que la répartition de la capacité de dépistage de la province laisse toujours à désirer.

La Presse canadienne

Questionné sur les longs délais d’attente pour subir un test, le premier ministre a souligné que le nombre de prélèvements réalisés sur une base quotidienne demeure pourtant bien en deçà de la capacité de 16 000 du réseau de la santé.

Selon les données du ministère de la Santé, le nombre de tests de dépistage analysés au cours de la dernière semaine oscillait entre environ 8000 et 12 000 par jour.

« À certains endroits, c’est congestionné, à certains endroits, il n’y a pas personne ou à peu près », a relevé M. Legault, en se disant insatisfait de la situation.

« On est en train de s’ajuster. »