(Québec) Il s’agit pratiquement de la dernière phase de reprise, à l’exception des sports de combat, a annoncé la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, mercredi matin.

Ariane Krol Ariane Krol
La Presse

Les centres d’entraînement, plateaux de gymnastique et match de sports collectifs sont inclus. Les plages publiques et privées pourront aussi rouvrir et les formations de sauveteurs pour les plages pourront recommencer.

Cette annonce arrive alors que 29 nouveaux décès ont été enregistrés depuis 24 heures, soit neuf depuis la veille et vingt autre survenus avant le 9 juin. Au total, 5298 Québécois sont décédés de la maladie à ce jour, montre le bilan quotidien diffusé mercredi matin.

De plus, 117 nouveaux cas ont été diagnostiqués depuis la mardi, pour un total de 54 263 personnes infectées à ce jour. Parmi celles-ci, 690 sont encore hospitalisées, dont 72 aux soins intensifs. Le nombre total de patients hospitalisés a diminué de 28 depuis mardi, tandis que le nombre de personnes aux soins intensifs a diminué de cinq.

L’annonce officielle de cette nouvelle étape du déconfinement des « sports, loisirs et activités de plein air » survient à peine 24 heures après qu’un centre d’entraînement bien connu dans la Capitale-Nationale, le Méga Fitness Gym de Québec, ait défié l’interdit du gouvernement Legault et rouvert ses portes mardi matin.

Des policiers sont venus visiter l’établissement mardi, et, devant le refus du propriétaire de mettre fin à ses activités, ont remis un dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). C’est ce dernier qui décidera si une contravention sera imposée ou non. Le propriétaire risque entre 1000 et 6000 $ d’amende.

Tous ces établissements auront donc été fermés durant trois mois, depuis que le premier ministre François Legault a ordonné, le 23 mars dernier, la fermeture de « toutes les entreprises et tous les commerces, sauf pour les services essentiels ».

-Avec Gabriel Béland