Les Canadiens demeurent très satisfaits de la réponse des gouvernements face à la crise sanitaire. La pandémie a d’ailleurs donné un sérieux regain de vie aux libéraux de Justin Trudeau qui voient leurs intentions de vote bondir d’environ 15 % par rapport au mois de janvier.

Stéphane Blais
La Presse canadienne

C’est ce qui ressort du plus récent sondage mené par Léger et l’Association d’études canadiennes qui a également pris le pouls de la population sur le port du masque, la réouverture des restaurants et l’éventualité d’une deuxième vague de la COVID-19.

Si des élections fédérales devaient avoir lieu maintenant, le Parti libéral du Canada obtiendrait la faveur de 46 % des électeurs décidés alors qu’au 22 janvier, avant la pandémie, le parti de Justin Trudeau obtenait 31 % des intentions de vote.

Ces gains des libéraux se font surtout aux dépens du Parti conservateur du Canada, qui obtenait 32 % des intentions de vote en janvier contre 25 % selon le dernier coup de sonde de la firme Léger, réalisé entre le 5 et le 7 juin.

Toujours selon ce sondage, le Nouveau Parti démocratique obtient la confiance de 15 % des électeurs décidés, un recul de 4 %, le Bloc québécois est le choix de 29 % des Québécois, un recul de 1 %, et le Parti vert est à 6 % alors qu’il était à 8 % avant la pandémie.

Une très forte majorité de Canadiens, 78 %, sont d’accord avec la façon dont le gouvernement fédéral gère la crise sanitaire.

Satisfaits des premiers ministres

Jonh Horgan, le premier ministre de la Colombie-Britannique (91 %), le premier ministre du Québec François Legault (84 %) et les premiers ministres des provinces de l’Atlantique sont en tête de liste en ce qui concerne les taux d’approbation dans les provinces. 80 % des Canadiens sont en faveur des mesures mises en place par leur gouvernement provincial.

En ce qui concerne François Legault, son étoile a légèrement pâli alors que son taux de satisfaction a baissé de 10 points de pourcentage depuis la fin du mois de mars.

Peur d’une deuxième vague

Une forte majorité de 76 % de Canadiens croit qu’il y aura une deuxième vague de la COVID-19. C’est au Manitoba et en Saskatchewan, deux des provinces les moins touchées par la pandémie, qu’on craint le moins une deuxième vague alors que 68 % des répondants sont d’avis que le coronavirus reviendra en force. Au Québec, c’est 72 % des répondants qui sont de cet avis.

Parmi ceux qui croient qu’il y aura une seconde vague, 40 % croient que cette vague sera aussi forte que la première, et 32 % sont d’avis qu’elle sera plus forte et 18 % moins forte.

C’est au Québec, la province la plus touchée par la pandémie, que l’on croit le moins que la deuxième vague sera plus forte, alors que cet avis est partagé par 28 % des répondants.

Une majorité écrasante de Canadiens, 80 %, pense qu’il incombe à chaque citoyen, plutôt qu’au gouvernement, de prendre les mesures nécessaires pour éviter une deuxième vague.

D’accord avec le déconfinement

Une majorité de Québécois, soit 67 %, sont d’accord avec le rythme du déconfinement mis en place par les gouvernements, alors que 15 % des répondants trouvent que le déconfinement n’est pas assez rapide et 18 % qu’il est trop rapide.

Le coup de sonde indique que 76 % des Québécois sont d’accord avec l’ouverture des restaurants avec des mesures restrictives alors que 10 % croient que les restaurants devraient ouvrir sans aucune nouvelle mesure sanitaire. 13 % des Québécois sont d’avis qu’il est trop tôt pour ouvrir les restaurants, même avec de nouvelles règles sanitaires.

53 % des Québécois croient que les bars devraient rouvrir maintenant avec des mesures restrictives, alors que 38 % disent que les bars ne doivent pas rouvrir pour l’instant et seulement 8 % souhaiteraient l’ouverture des bars sans aucune nouvelle règle.

Sans surprise, c’est au Québec et en Ontario que le port du masque est le plus populaire.

52 % des Québécois et 60 % des Ontariens portent un couvre-visage à l’épicerie alors que dans les deux provinces, seulement 20 % des répondants se couvrent le visage au travail.

Dans les transports en commun, 17 % des Québécois et 16 % des Ontariens affirment porter un couvre-visage.

En faveur de la vaccination

68 % des Canadiens ont l’intention de se faire vacciner contre la COVID-19 lorsque ce sera possible, contre 16 % qui refuseront de le faire et 16 % qui n’ont pas pris de décision. En comparaison, c’est seulement 55 % des Américains qui souhaitent éventuellement se faire vacciner contre la COVID-19, selon le même sondage.

Le sondage a été réalisé entre le 5 et le 7 juin, auprès de 1523 Canadiens et 1001 Américains.

Léger indique qu’en utilisant les données du recensement de 2016, les résultats ont été pondérés en fonction de l’âge, du sexe, de la langue maternelle, de la région, du niveau d’éducation et de la présence d’enfants dans le ménage afin de garantir un échantillon représentatif de la population.

Étant donné que les sondages réalisés à partir de panels Internet ne sont pas des échantillons aléatoires, on ne peut calculer la marge d’erreur.