(Montréal) Des patients gravement affectés par la COVID-19 et qui ont été traités avec du plasma convalescent se sont rétablis cinq jours plus rapidement que les autres, selon ce que rapporte le quotidien britannique Daily Mail.

La Presse canadienne

Le traitement n’a toutefois eu aucun impact sur les chances de survie des patients les plus gravement malades.

Le plasma est la portion liquide du sang. Le plasma convalescent est prélevé chez des patients qui ont survécu au SRAS-CoV-2 et transfusé à des patients malades, dans l’espoir qu’ils développeront les anticorps nécessaires pour combattre la maladie.

Sur une période 28 jours, les patients « gravement malades » ayant reçu du plasma convalescent se sont rétablis, en moyenne, cinq jours plus vite que les autres. Plus de 90 % d’entre eux ont survécu, comparativement à 68 % des autres.

Toutefois, seulement 20,7 % des patients dont la vie était en danger ont survécu après avoir reçu du plasma convalescent, contre 24,1 % pour ceux qui n’en avaient pas reçu.

L’étude portait sur une centaine de patients. Elle a été publiée dans le JAMA par des chercheurs chinois.