(Montréal) Il y a de bonnes raisons d’espérer qu’un vaccin contre le coronavirus sera disponible d’ici la fin de l’année, a récemment déclaré une scientifique de l’armée américaine.

La Presse canadienne

La colonelle Wendy Sammons-Jackson, qui dirige le programme de recherches sur les maladies infectieuses de l’armée, a précisé que ce vaccin pourrait à tout le moins être offert à une portion de la population.

Un autre chercheur militaire américain, le docteur Kayvon Modjarrad, a rappelé que les scientifiques percent les mystères du coronavirus plus rapidement qu’ils ne l’ont jamais fait pour tout autre virus.

Il est donc « très possible », a-t-il dit, qu’on puisse passer d’un vaccin potentiel à des essais cliniques de phase 3 en l’espace de seulement quelques mois.

L’armée pourrait tester son propre candidat vaccin sur des humains vers la fin de l’été.