Les gens de la Communauté métropolitaine de Montréal et de la MRC de Joliette pourront à leur tour dire adieu au look capillaire de confinement à compter du 15 juin, a annoncé vendredi le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

La Presse canadienne

Dans la métropole, il faudra donc prendre son mal en patience deux semaines de plus qu’ailleurs au Québec. Rappelons que les établissements de soins personnels et esthétiques vont pouvoir rouvrir leurs portes dans toutes les autres régions à partir de ce lundi 1er juin.

Les entreprises de soins personnels et esthétiques comprennent les salons de coiffure, les barbiers, les centres d’esthétique, les espaces manucure et pédicure, les services d’épilation ainsi que les soins de la peau incluant tatouage et perçage.

Le ministre Boulet souligne par voie de communiqué que les entreprises « pourront reprendre leurs activités progressivement », mais rappelle que les professionnels doivent « prendre toutes les mesures de prévention nécessaires pour assurer un environnement sécuritaire » à leur personnel et à leurs clients.

Québec invite également les professionnels en soins corporels et esthétiques à consulter les guides de prévention rédigés par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) afin de bien préparer leur établissement et à adapter leurs pratiques.

Au moment de la première annonce concernant la relance de ce secteur de l’économie, le 20 mai, le ministre Boulet avait souligné que celui-ci représente environ 4000 entreprises et quelque 49 000 emplois au Québec.