Un préposé aux bénéficiaires venu prêter main-forte dans des « zones rouges » des CHSLD du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal est décédé des suites de la COVID-19.

Nicolas Bérubé Nicolas Bérubé
La Presse

Père de jeunes enfants, l’employé dans la quarantaine se battait depuis cinq semaines aux soins intensifs pour survivre à la maladie. Il a finalement perdu la vie jeudi.

« Tout le personnel est attristé, particulièrement ses collègues, bien sûr, explique Racha-Michèle Asso, des relations médias du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Nous avons déployé du soutien psychologique depuis le début et pour les prochains jours encore. On essaie de soutenir la famille du mieux qu’on peut. »

Décrit comme « un employé très apprécié par ses collègues, toujours souriant et dévoué », le préposé s’était porté volontaire au début de la crise pour aller travailler auprès des patients infectés à la COVID-19.

Selon nos informations, il aurait notamment travaillé au CHSLD Yvon-Brunet, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal, l’un des établissements qui comptent le plus de décès liés à la COVID-19 au Québec. Cet établissement fait état d’au moins 70 décès depuis le début de la crise, soit un peu plus que le nombre de décès enregistrés sur une année complète en temps normal.

Avant la crise, l’employé travaillait à l’Hôpital chinois de Montréal.

La famille de l’employé décédé a demandé au CIUSSS et aux médias à ce que le nom de la victime ne soit pas diffusé. Le décès a eu lieu jeudi, et le CIUSSS en a été informé vendredi soir. « La famille voulait d’abord vivre le décès de façon intime, ils n’avaient pas eux-mêmes informé leurs proches. On a suivi le rythme des volontés de la famille », note Mme Asso.

Samedi, le CIUSSS a diffusé une note interne concernant le décès. Dimanche, elle a publié un billet à ce sujet sur sa page Facebook. « Cette nouvelle vient affecter toute une famille et notre grande communauté. […] Nos pensées sont avec sa famille et tous ceux qui le côtoyaient tous les jours. »

Dimanche, la FSSS-CSN, le syndicat auquel l’employé était affilié, a dit que le drame mettait l’ensemble du personnel du réseau en deuil.

« Nous tenons à saluer la mémoire de ce préposé qui est venu prêter main-forte dans les zones rouges infectées par le coronavirus en CHSLD. Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal – CSN et la FSSS-CSN offrent leurs plus sincères condoléances à sa famille et ses proches. Nos pensées sont avec vous. »

Ce décès rappelle que les employés sont à haut risque dans cette pandémie, notamment ceux qui travaillent à Montréal, épicentre canadien des infections à la COVID-19, note le syndicat.

« Nous faisons face à une nouvelle mort de trop. Depuis le début de la pandémie, nous sommes des milliers à mettre tous les efforts pour aider le Québec à traverser cette crise. Laisser sa vie au travail ne devrait jamais arriver et ce drame montre les risques que nous prenons chaque jour. »

Dimanche, la Fédération des médecins spécialistes du Québec a aussi souligné le décès sur Twitter. « Nous offrons nos sincères condoléances aux proches et collègues du préposé aux bénéficiaires […] décédé de la #COVID-19. »

Plusieurs travailleurs de la santé ont perdu la vie depuis le début de la pandémie au Québec, dont au moins trois préposés aux bénéficiaires qui travaillaient auprès des personnes infectées à la COVID-19.