(Québec) Des 3220 personnes qui sont mortes à ce jour de la COVID-19 au Québec, 2059 résidaient dans des CHSLD, où la pandémie fait des ravages. Un bilan mis à jour jeudi par le ministère de la Santé permet de constater que le nombre de CHSLD où la situation est critique diminue, mais certains établissements présentent un bilan qui s’améliore alors que les morts s’y accumulent.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

C'est notamment le cas au CHSLD Sainte-Dorothée de Laval, où 87 résidants ont succombé au coronavirus depuis le début de la pandémie. Dans le bilan publié jeudi par Québec, dont les données datent du 12 mai, 19 résidants ont la COVID-19, ce qui représente 13 % des personnes qui y sont hébergées. Dans le bilan précédent, en avril, l’établissement était dans la catégorie critique, où 25 % et plus des résidants étaient infectés par le coronavirus. Le CHSLD passe jeudi dans la catégorie « sous surveillance », où moins de 15 % des résidants ont la COVID-19.

En date du 12 mai, 32 CHSLD du Québec étaient dans une situation critique. Le dernier bilan de Québec, publié le 21 avril, affichait 55 CHSLD dans cette même situation.

Mercredi, le premier ministre François Legault a révélé que 332 milieux d’hébergement avaient au moins un cas confirmé de COVID-19, soit 109 CHSLD, 131 résidences pour aînés, 72 ressources intermédiaires et 20 autres milieux. La ministre de la Santé, Danielle McCann, se réjouissait par ailleurs que le nombre de CHSLD en situation « critique », qui comptent plus de 25 % de personnes infectées, était à la baisse.

« Et ça, c’est parce qu’il y a des résidants qui ont guéri », avait-elle ajouté. Il s’agit d’une « bonne nouvelle », même si « la situation est toujours difficile ». Par contre, « il y a autant au total, sinon plus » de milieux touchés par le coronavirus qu’au cours des derniers jours, avait-elle précisé.

De lourds bilans

En avril, le CHSLD Herron à Dorval, qui avait fait les manchettes alors que la pénurie de main-d’œuvre y était catastrophique, faisait partie des CHSLD en situation critique. Dans le nouveau bilan publié jeudi, l’établissement est passé dans la catégorie sous haute surveillance, où 15 % à 25 % des résidants sont infectés du coronavirus. Au CHSLD Herron, 22 résidants sont morts depuis le début de la pandémie, tués par la COVID-19. 18 personnes y ont actuellement la maladie, ce qui représente 20 % des résidants de l’établissement.

Le CHSLD Laurendeau à Montréal affiche aussi un bilan qui s’améliore, mais 82 résidents de l'établissement sont morts du coronavirus à ce jour. En avril, l’établissement était catégorisé en situation critique (25 % de résidants COVID-19). Dans la mise à jour de jeudi, il est passé dans la catégorie « sous surveillance » (moins de 15 % de résidants COVID-19). En date du 12 mai, 16 résidants de l’établissement avaient le coronavirus, ce qui représente 7 % des personnes qui y sont hébergées.

Le CHSLD Yvon-Brunet de Montréal change également de catégorie, passant de CHSLD critique à un CHSLD « sous haute surveillance » (entre 15% et 25% des résidants ayant la COVID-19). Dans le bilan publié jeudi, l'établissement déclare 21 résidants atteints du virus, ce qui représente 20% des gens qui y sont hébergés. En avril, ce même CHSLD avait 115 résidants atteints par le virus. Depuis le début de la pandémie, 72 résidants de l'établissement sont morts de la maladie.

Au CHSLD Vigi de Mont-Royal, 52 résidants ont la COVID-19, selon le bilan publié jeudi. Cela représente 37% des gens qui y sont hébergés. Depuis le début de la pandémie, 64 résidants de l'établissement sont morts du coronavirus. En avril, le CHSLD déclarait avoir 152 résidants infectés par le virus.

Un bilan très attendu

Québec devait publier mercredi après-midi une mise à jour de la liste des résidences infectées par la COVID-19, liste qui a disparu du site web du gouvernement il y a une dizaine de jours. M. Legault niait vouloir cacher de l’information au sujet des résidences pour personnes âgées.

« Juste pour être clair, encore plus clair, il n’y a aucune information qui est cachée, OK ?  », a dit le premier ministre mercredi. Il a expliqué que le gouvernement avait demandé que les statistiques présentent un pourcentage de cas en fonction du nombre total de résidants, et non pas en fonction du nombre de lits, afin que les données soient plus justes, avait-il plaidé.

La liste initiale avait été retirée à la demande du premier ministre au début du mois de mai parce que « les données ne sont pas bonnes », avait indiqué M. Legault le 5 mai. « Sur les résidences qui ont plus que 15 % des résidants avec des cas confirmés, il n’y a pas eu de mise à jour de fait pour les cas qui sont toujours actifs », disait-il, promettant une nouvelle liste cette semaine.

Québec a modifié sa façon de comptabiliser les cas de COVID-19 dans les résidences et les CHSLD, ce qui rend difficile toute comparaison entre les données divulguées mercredi et celles présentées dans la dernière liste diffusée par le gouvernement, il y a une dizaine de jours.

-Avec Tommy Chouinard