(Iqaluit) Le gouvernement du Nunavut a confirmé son premier cas de COVID-19, jeudi avant-midi.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« On ne sait pas encore comment la personne a contracté la COVID-19 », a indiqué le DMichael Patterson, médecin hygiéniste en chef du Nunavut, lors d’une conférence rediffusée sur le web. Une enquête sera effectuée pour déterminer s’il s’agit d’une transmission communautaire ou si la personne revenait de voyage.

La personne, de Pond Inlet, aurait commencé à éprouver des symptômes la semaine dernière et se serait isolée. Elle «se porte bien», a précisé le Dr Patterson. Une liste des personnes avec qui elle aurait pu être en contact a aussi été établie.

On comptait 219 personnes sous investigation au Nunavut en date de mercredi, sur un total de 580 personnes qui ont fait l'objet d'une enquête pour savoir s'ils avaient la COVID-19.

Depuis le 24 mars, seuls les résidants du Nunavut et les travailleurs essentiels sont autorisés à se rendre dans le territoire. Avant de prendre l'avion pour se rendre au Nunavut, ils doivent obligatoirement s'isoler pendant 14 jours à Ottawa, Winnipeg, Edmonton ou Yellowknife.