(Québec) Le plan de déconfinement exposé en début de semaine pourrait être reporté si la situation ne s'améliore pas à Montréal, a prévenu le premier ministre François Legault en point de presse jeudi.

Ariane Krol Ariane Krol
La Presse

« Si la situation se détériore, il n'y aura pas d'ouverture à Montréal. Puis je n'hésiterai pas, là, je n'irai pas prendre de risques », a soutenu M. Legault.

Sur les 1684 personnes actuellement hospitalisées, soit 36 de plus que la veille, « une bonne partie de ces 1684 lits occupés sont dans la région de Montréal », a-t-il souligné en présentant le bilan quotidien.

Évoquant « trois hôpitaux qui ont causé des problèmes importants » au cours des dernières heures, soit Maisonneuve-Rosemont, Lakeshore et Douglas, François Legault s'est dit « quand même optimiste » de pouvoir en reprendre le contrôle au cours des prochains jours.

Un grand nombre de patients seront envoyés dans des hôtels afin de pouvoir procéder à un « grand nettoyage » et une désinfection de ces trois hôpitaux afin de « repartir un peu à zéro », a-t-il expliqué.

« Il y a une situation aussi qui est inquiétante à Montréal-Nord », a ajouté le premier ministre en indiquant que cet arrondissement était probablement la sous-région qui compte le plus de cas dans la province. La direction de santé publique va y ouvrir des cliniques de dépistage vendredi afin d'augmenter le nombre de tests de façon très importante au cours des prochains jours, a-t-il indiqué.

« La bataille n'est pas gagnée à Montréal », a déclaré François Legault en reconnaissant que « beaucoup de gens sont inquiets » de cette situation.

Cependant, la réouverture des commerces de la métropole est prévue seulement pour le 11 mai et celle des écoles, pour le 19 mai, a-t-il fait valoir.

« Il nous reste 11 jours pour les commerces, 19 jours pour les écoles. »

Par ailleurs, le bilan risque encore de s'alourdir du côté des personnes âgées, a prévenu le premier ministre.

En effet, 92 des 98 Québécois décédés au cours des dernières 24 heures vivaient dans une résidence de soins de longue durée. Et 4400 Québécois habitant dans de telles résidences sont actuellement infectés.

« Le bilan des prochains jours prochaines semaines risque de continuer a être élevé dans la partie "résidences de longue durée" », a souligné M. Legault.

Ces explications ont été données alors que le Québec a franchi le seuil des 27 000 cas confirmés, avec 944 cas additionnels depuis mercredi, pour un total de 27 538.