La Société de transport de Montréal (STM) a commencé jeudi l’installation de ses distributeurs de gel désinfectant qui seront déployés partout sur le réseau du métro au cours des prochaines semaines.

Bruno Bisson Bruno Bisson
La Presse

Un premier appareil de marque Kersia a été installé mercredi à l’entrée de la station Berri-UQAM donnant sur le parc Émilie-Gamelin.

D’ici le 1er mai, la STM compte en installer un total de 125 sur son réseau, et une centaine de plus d’ici la mi-mai. En tout, ce sont 224 distributeurs de type « sans contact » qui seront mis à la disposition des usagers dans les 106 édicules et 50 accès riverains au réseau du métro.

Ce type de gel permet de se laver les mains sans utiliser d’eau avant de monter dans le métro et/ou après s’y être déplacé, malgré les mesures exceptionnelles de désinfection et de nettoyage des trains et autobus mises en vigueur par la STM depuis le début de la crise de la COVID-19.

Lors d’un entretien avec La Presse jeudi, le président de la STM, Philippe Schnobb, a précisé qu’on s’est aussi assuré d’un réapprovisionnement en gel désinfectant pour au moins trois mois.

On sait que les contenants de toute taille de ce type de désinfectant se sont littéralement envolés des tablettes des pharmacies et supermarchés, autant que des distributeurs spécialisés, dans les premiers jours de la crise.

L’entretien et le remplissage des distributeurs sera assuré par le personnel de la STM. Selon une première évaluation, le remplissage devrait se faire à tous les quatre jours.

Le déploiement de ces distributeurs fait partie des mesures préparatoires en vue d’une reprise graduelle des activités et des déplacements dont les étapes seront annoncées la semaine prochaine par le gouvernement du Québec.