(Québec) Le nombre de victimes de la COVID-19 franchit le cap symbolique des 1000 décès au Québec avec un total de 1041 (+102), dont 850 habitaient en résidence pour aînés, a confirmé le premier ministre François Legault. Le bilan des cas déclarés positifs franchit aussi la barre des 20 000 avec 20 126 (+807).

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

L’appel au renfort porte aussi ses fruits, a fait valoir M.  Legault puisque d’ici mercredi soir, « la situation devrait être sous contrôle » en termes de personnel dans les CHSLD. Hier, Québec estimait qu’au moins 2000 postes à temps plein étaient à combler dans les résidences pour personnes âgées.

« Bonne nouvelle, sur les 2000 employés qui manquaient [lundi], on a eu des médecins spécialistes et généralistes, des infirmières, des préposés, des étudiants qui ont confirmé leur travail, en grande partie à temps plein. On a réussi juste [lundi] à combler 1000 des 2000 postes. On a confiance que d’ici [mercredi], avec tous ceux qui ont fait signe, on devrait être capable de combler les 1000 postes qui restent », a indiqué M. Legault.

Québec a un urgent besoin de renfort dans les CHSLD de Montréal, Laval, de la Montérégie et des Laurentides. Des travailleurs de la santé provenant d’autres régions, des fonctionnaires québécois, des enseignants et des finissants sont notamment invités à aller prêter main-forte aux équipes en place.

Les médecins spécialistes et omnipraticiens ont aussi été sollicités pour participer à l’effort de guerre. Des membres des Forces armées canadiennes, spécialisés en santé, ont aussi été déployés.

Sur le plan des hospitalisations, la situation au Québec est de 1224 personnes hospitalisées (+55), dont 201 aux soins intensifs (+3).

Vers une reprise graduelle

Le premier ministre Legault a aussi rappelé que la reprise de l'économie se fera de manière graduelle, sur les recommandations de la Santé publique. Cela vaut également pour la réouverture des écoles de la province et de certaines régions où l'on compte peu de cas positifs.

« Ce qu’on regarde, c’est une réouverture graduelle de l’économie, des écoles et des garderies. Je suis en train de consulter mon caucus et les trois chefs de l’opposition. Ils vont aussi consulter leurs députés. L’idée, c'est de ne rien précipiter, c’est d’y aller de façon graduelle. Je veux que tout le monde soit en sécurité. Ce n’est pas une bonne idée de renvoyer tout le monde en même temps sur le terrain », a mentionné M. Legault.