Le nombre de cas de COVID-19 est passé de 13 à 76 en deux jours au CHSLD Villa Val des Arbres de Laval. En plus d’accueillir 14 membres des Forces armées canadiennes en renfort lundi, l’établissement a mis sur pied en quelques jours une formation de huit heures pour des bénévoles et espère en recruter 100 afin de continuer de soigner les aînés hébergés.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

« On a besoin de bras. On a 42 employés en moins. On a besoin d’aide. On a créé un projet pour aller chercher plus de monde », explique le propriétaire de la Villa Val des Arbres, Pierre Bélanger, aussi coprésident du groupe de résidences Mandala Santé.

Le CHSLD Villa Val des Arbres accueille environ 120 personnes en perte d’autonomie.

Lundi, 14 membres des Forces armées canadiennes sont venus prêter main-forte. « C’est un vent de fraîcheur. Ils ont une belle énergie et ils veulent aider », raconte M. Bélanger. 

Mais quoique bienvenue, cette aide ne sera pas suffisante pour faire face à l’épidémie de COVID-19, selon le propriétaire des lieux, qui a mis sur pied une initiative hors du commun pour attirer plus d’employés et de bénévoles entre ses murs.

Apprendre à aider et à se protéger

Dès la semaine dernière, le CHSLD Villa Val des Arbres a créé une formation en « soutien dans le secteur de la santé » conjointement avec le Service aux entreprises et de formation continue de la Commission scolaire de Laval. « On veut outiller les bénévoles sur comment se protéger, comment manipuler des aînés en perte d’autonomie et comment subvenir à leurs besoins de base », explique M. Bélanger.

Samedi dernier, des annonces ont été diffusées dans différents médias afin de recruter des candidats. Dès mercredi, 20 personnes suivront cette formation. M. Bélanger explique avoir reçu des bénévoles du gouvernement au cours des derniers jours. 

« Les gens veulent aider, mais ils ne savent pas comment. Certains repartent parce qu’ils ne connaissent pas les règles de sécurité. On a voulu s’assurer que tout se passe bien », dit-il.

Le recrutement est difficile depuis longtemps dans le milieu de l’hébergement pour aînés. Dès le début du mois de mars, Mandala Santé avait mené une campagne de recrutement et avait attiré 192 candidats pour les 4 établissements qu’il possède au Québec. Mais malgré ces nouveaux visages et malgré la présence récente de l’armée au CHSLD Villa Val des Arbres, les besoins sont criants. 

L’aide du CISSS de Laval a été bien mince, selon M. Bélanger. « Ils font ce qu’ils peuvent. Je ne les blâme absolument pas. Mais j’ai 72 personnes, j’aimerais qu’elles reçoivent les soins dont elles ont besoin. Et j’aimerais que mes 42 autres résidants non atteints puissent avoir un milieu de vie intéressant au lieu d’être confinés dans leur chambre. »