(Toronto) Les responsables de la santé de l’Ontario affirment que la propagation communautaire de COVID-19 en Ontario semble avoir atteint un sommet.

La Presse canadienne

Une modélisation antérieure avait prédit un pic en mai, mais les responsables affirment que les mesures imposées, y compris la distanciation physique, semblent avoir devancé ce sommet.

La plus récente modélisation, publiée lundi, montre qu’il existe deux types de propagations : celle qui a lieu dans la communauté et celle dans les centres de soins de longue durée.

Les modélisateurs notent que la propagation dans les centres de soins de longue durée et dans d’autres lieux de rassemblement semble être en augmentation.

Ils prévoient également que moins de 20 000 cas de COVID-19 seront répertoriés pendant la pandémie, beaucoup moins que la prévision précédente de 80 000.

L’Ontario a signalé 606 nouveaux cas de COVID-19 lundi, la plus forte augmentation en une journée, et 31 nouveaux décès.

Malgré cette forte augmentation, le nouveau total de 11 184 cas n’est que de 5,7 % supérieur à la veille, ce qui poursuit la tendance d’une croissance relativement faible des nouveaux cas détectés.

Le total inclut 584 décès et 5515 guérisons.

Les nombres de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 et de patients sous ventilation ont légèrement diminué, tandis que le nombre de personnes en soins intensifs est demeuré stable.

La modélisation précédente indiquait également qu’aujourd’hui, dans le « meilleur scénario », plus de 1200 personnes confirmées comme ayant la COVID-19 seraient dans des unités de soins intensifs, mais ce nombre n’est actuellement que de 247.