(Ottawa) Ceux qui fréquentent encore les aéroports seront bientôt obligés de porter un masque facial, sous peine d'interdiction de voyage.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Tous les passagers aériens devront arborer un masque non médical ou un couvre-visage pour se couvrir le nez et la bouche dès le 20 avril prochain à midi, a annoncé le ministre des Transports, Marc Garneau, par voie de communiqué, vendredi.

Les voyageurs de tous les vols au départ ou à destination d’un aéroport canadien devront montrer qu’ils ont un masque non médical ou un couvre-visage au moment de l’embarquement, sans quoi «ils ne seront pas autorisés à poursuivre leur voyage», avertit Ottawa.

Les voyageurs devront se couvrir le nez et la bouche aux points de contrôle des aéroports, quand les agents effectuant le contrôle ne peuvent maintenir une distance de deux mètres avec eux, ou encore d’après les directives d’une autorité ou d’un responsable de la santé publique.

La mesure ne vise pas les passagers des trains, des autobus ou de modes de transport maritimes, mais tous sont «vivement encouragés à porter des masques non médicaux ou des couvre-visages autant que possible », ajoute le gouvernement fédéral.

«Les Canadiens devraient continuer de suivre les recommandations de santé publique et rester à la maison si possible. Toutefois, si vous devez voyager, le port d’un couvre-visage est une autre mesure que vous pouvez prendre pour protéger ceux qui vous entourent», note le ministre Garneau.

Alors qu'Air Canada recommandait le port du masque depuis un certain temps, le transporteur s'ajustera à la directive fédérale, et obligera le port du masque pour ses clients ainsi que pour son personnel. Les clients «peuvent apporter leur propre couvre-visage, qui peut être une écharpe ou tout autre article similaire en tissu», a précisé la compagnie, vendredi.