L’entente déterminant à quels montants auront droit les médecins spécialistes qui soigneront les patients atteints de la COVID-19 a été signée mardi soir a confirmé la ministre de la Santé, Danielle McCann, en point de presse mercredi midi.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

En gros, les médecins spécialistes, peu importe où ils travailleront, pourront recevoir un forfait de 211 $ de l’heure, pour un maximum de 12 heures. C’est donc environ 2500 $ par jour que les médecins spécialistes recevront pour prêter main-forte dans la lutte contre la COVID-19.

En conférence de presse, le premier ministre François Legault a invité les médecins spécialistes à venir en grand nombre dans le réseau pour aider aux soins des patients atteints de la maladie. 

Les dispositions contenues dans la « lettre d’entente 238 » qui dicte les termes de la rémunération des médecins spécialistes en temps de pandémie, ont été consultées par La Presse.

Selon cette entente, les médecins spécialistes qui seront réaffectés pour la COVID-19 ou assignés dans une clinique désignée pourront réclamer 844 $ pour 4 heures de travail pour un maximum de 12 heures de travail. Ceux qui travailleront dans des « horaires défavorables » donc de 20 h à 8 h incluant les week-end et les jours fériés pourront réclamer une majoration de 20 %.

Bien entendu, les médecins spécialistes qui continueront d’offrir les soins dans leur domaine habituel conserveront leur facturation traditionnelle. Les médecins qui seront infectés par la maladie recevront aussi une compensation.

La rémunération spéciale liée à la pandémie prendra fin le 30 juin et sera aussi versée rétroactivement au 28 février 2020.

Les médecins spécialistes qui se sont tournés vers la télémédecine depuis le 16 mars 2020 pourront quant à eux réclamer rétroactivement et jusqu’au 30 juin un maximum de 300 $ par heure pour les services offerts du lundi au vendredi de 8 h à 17 h.