(Québec) Le député libéral et radiologiste de formation, Gaétan Barrette, répond positivement à l’appel lancé par le premier ministre et se dit prêt à être déployé dans le réseau des CHSLD pour prêter main-forte aux équipes en place.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

L’ex-président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec a confirmé qu’il ira dans le réseau, s’il en reçoit la demande, à deux conditions : ne pas être déployé dans un CHSLD à « 500 kilomètres de chez lui » et de pouvoir compter sur des équipements de protection adéquats.

Il l’a d’abord confirmé au micro de Patrick Lagacé au 98,5. En entrevue à La Presse, le député libéral a rappelé qu’il est âgé de plus de 60 ans et qu’il est en surpoids, deux facteurs qui le placent particulièrement à risque de complications liées à la COVID-19. « Évidemment, il y a un risque pour moi, il ne faut pas que je l’attrape. Selon la littérature, je suis le cas qui s’en va aux soins intensifs », a-t-il admis en entrevue.

« Maintenant, si j’ai le matériel adéquat le risque est nettement diminué. Là, il y a un appel qui est clair. […] Honnêtement, pour [que le premier ministre] le fasse comme ça, je ne pense pas qu’il a fait de la politique. Il a décrit une situation qui est critique, que je suis capable d’imaginer », a-t-il ajouté.

Le député libéral soutient par ailleurs qu’il est prêt à exécuter la tâche qu’on lui confiera, peu importe laquelle. « J’ai déjà fait le travail de préposé […] et je ne comprends pas l’inconfort de mes ex-collègues », a-t-il lancé. « Il n’y a pas de petits gestes, là, il y a un appel. Je pense qu’on a un devoir à accomplir. »

Depuis le début de la pandémie, le député libéral de La Pinière, qui a été ministre de la Santé sous le gouvernement de Philippe Couillard, agit comme vulgarisateur sur les réseaux sociaux et multiplie les entrevues au sujet de la COVID-19.