La pandémie de COVID-19 pourrait permettre la construction accélérée, sans obligation d’appel d’offres public, d’un agrandissement de l’hôpital Pierre-Le Gardeur dans Lanaudière.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

La Ville de Terrebonne a autorisé une dérogation mineure d’urbanisme pour la construction urgente d’un bâtiment modulaire permettant l’ajout de 70 lits à l’hôpital, la semaine dernière. Le conseil municipal en sera saisi le 14 avril.

« Ce que l’on nous a expliqué, c’est qu’il manquait déjà des lits mais que la pandémie vient ajouter une pression supplémentaire sur les services », indique le maire de Terrebonne, Marc-André Plante.

Selon ce dernier, « il y a un effet domino sur le réseau de la santé qu’on n’aborde pas beaucoup actuellement alors qu’on reporte des opérations et qu’on libère les ressources pour la pandémie ». « Quand la crise sera derrière nous, et ça va prendre des mois, il y aura un ressac dans le réseau de la santé pour tout ce qui a été mis en attente », explique-t-il.

L’ajout de 70 lits fait partie intégrante d’un projet d’agrandissement de l’hôpital qui est attendu depuis plusieurs années. Mais d’ici à ce que les 246 lits supplémentaires soient disponibles (le projet est à l’étape des plans et devis et doit démarrer en 2022), le bâtiment modulaire pourrait servir de soupape, croit le maire.

Selon le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, le projet de 70 lits était déjà à l’étude. Mais la COVID-19 vient tout de même bousculer les choses et, surtout, ouvre la porte à de nouvelles façons de faire, y compris le gré à gré. Il pourrait s’agir d’un projet d’environ 10 millions de dollars.

Pouvoirs exceptionnels

Le 14 mars dernier, le gouvernement Legault a déclaré l’état d’urgence sanitaire à travers la province afin de limiter la propagation du coronavirus dans la population. Différentes mesures ont été adoptées, notamment l’interdiction des visites dans les centres hospitaliers et les CHSLD. Le décret donne également au gouvernement des pouvoirs permettant de procéder sans délai à l’achat du matériel nécessaire ou pour conclure un contrat afin de protéger la santé de la population.

C’est dans ce contexte exceptionnel que le CISSS de Lanaudière pourrait attribuer des contrats pour le chantier de l’agrandissement modulaire de l’hôpital Pierre-Le Gardeur. Les autorités n’auraient pas à soumettre le projet aux habituelles règles d’adjudication de contrats publics.

« Devant le contexte actuel de la pandémie, nous analysons des solutions pour que la livraison de ces 70 lits se fasse plus rapidement. Nous n’avons pas d’échéancier à ce moment-ci, et nous travaillons ce projet avec la Société québécoise des infrastructures (SQI) », s’est bornée à dire la responsable des communications au CISSS de Lanaudière, Pascale Lamy.

La Ville de Terrebonne s’attend à recevoir des demandes de permis de construction d’ici la fin du printemps.