(Ottawa) Le gouvernement Trudeau promet d’élargir les critères d’admissibilité de la nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU) afin d’inclure les dizaines de milliers de travailleurs qui ont perdu leurs revenus à cause de la COVID-19 et qui en sont présentement exclus.

Joël-Denis Bellavance Joël-Denis Bellavance
La Presse

L’élargissement de ce nouveau filet social permettra de donner un coup de pouce financier aux travailleurs qui ont vu leurs heures de travail réduites à 10 heures par semaine ou moins, a donné en exemple le premier ministre Justin Trudeau durant sa conférence de presse quotidienne devant le Rideau Cottage.

Les travailleurs qui ont toujours leurs emplois et qui gagnent moins d’argent en ce moment que s’ils touchaient la prestation obtiendront aussi une forme de compensation. M. Trudeau a notamment nommé les professionnels des soins à domiciles ou à ceux qui s’occupent des personnes âgées.

« La prestation d’urgence vise à aider tous les Canadiens qui ont besoin d’un coup de pouce, mais je sais que certaines personnes qui ont besoin de soutien ne sont pas encore admissibles. […] Il y a aussi beaucoup d’étudiants au cégep ou à l’université, qui se demandent qu’est-ce qu’ils vont faire cet été. C’est clair que vous avez aussi besoin d’aide et on travaille fort pour trouver des solutions », a affirmé le premier ministre.

« Peu importe vos circonstances, on fait tout ce qu’on peut pour vous aider. On travaille très fort pour vous donner un peu de répit et vous aider à gérer votre situation financière », a-t-il aussi souligné.

Lundi marque le premier jour du lancement de cette nouvelle prestation, qui est administrée par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Depuis lundi matin, les travailleurs qui n’ont plus de revenus à cause de la pandémie peuvent soumettre une demande à obtenir la prestation canadienne d’urgence de 2000 $ par mois. Les individus qui ont un dépôt direct pourront obtenir leur paiement dans un délai de trois jours. Le délai pourrait être de 10 jours dans le cas des personnes qui optent pour un chèque.

300 000 demandes

Sur l’heure du midi, près de 300 000 personnes avaient soumis une demande de prestation avec succès, a indiqué le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, se félicitant de voir que le site internet de l’ARC tienne le coup et de la discipline affichée par les demandeurs qui doivent soumettre leur demande en fonction de leur mois de naissance.

Lundi, les Canadiens qui sont nés en janvier, février et mars peuvent soumettre leur demande. Mardi, ce sera au tour de ceux qui sont nés en avril, mai et juin. Mercredi, ceux qui sont nés en juillet, en août et en septembre pourront le faire. Les Canadiens qui sont nés en octobre, novembre et décembre pourront le faire jeudi.