Chaque jour, nous répondons aux préoccupations des lecteurs.

Émilie Bilodeau Émilie Bilodeau
La Presse

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Je suis propriétaire d’un commerce qui n’est pas un service essentiel. J’ai indiqué dans la porte que nous sommes fermés. Comme propriétaire de la bâtisse, est-ce que je peux faire du ménage dans mon entrepôt ?

Si personne n’a accès au commerce (ni clients ni autres employés), vous respectez les consignes de la Santé publique. Vous pourrez donc effectuer du ménage, seul, dans votre entrepôt. Toutefois, si vous souffrez de symptômes de la COVID-19, vous devez rester à la maison.

Comment se fait-il qu’en temps de télétravail, les réparateurs d’ordinateurs et de téléphones cellulaires ne soient pas considérés comme des services essentiels ?

Les commerces offrant des « ressources informatiques », comme la réparation d’ordinateurs, font partie de la liste des services essentiels. Toutefois, plusieurs boutiques ont réduit leurs heures d’ouverture et procèdent à du dépannage à distance. Les entreprises de télécommunications (Bell, Vidéotron, Rogers…) font aussi partie des services essentiels. Certains magasins, ceux en dehors des centres commerciaux, sont ouverts. La plupart offrent un service de réparation de téléphone mobile à leurs clients.

Si j’attrape la COVID-19 au travail, puis-je être indemnisé ?

Oui, le travailleur infecté par le coronavirus dans le cadre de ses fonctions a droit aux prestations en vertu de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles. Pour ce faire, le travailleur doit obtenir un diagnostic, aviser son employeur et faire une réclamation auprès de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). « Le travailleur devra démontrer qu’il a été en contact avec le virus par le fait ou à l’occasion de son travail. Le lien avec le travail devra être démontré de façon prépondérante », souligne la CNESST.

Avec le printemps et l’été bientôt, est-ce que les moustiques pourront transmettre le coronavirus ?

Non, les moustiques ne transmettent pas la COVID-19. Le coronavirus est un virus respiratoire qui se transmet par les gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) confirme : « À ce jour, il n’y a ni informations ni preuves que le coronavirus peut être transmis par les moustiques. »

Avec le commerce en ligne, est-ce que mon colis peut me contaminer si le livreur est infecté ?

Les risques sont très minces. Selon l’OMS, « la probabilité qu’une personne infectée contamine des marchandises est faible, tout comme le risque de contracter le virus responsable de la COVID-19 par contact avec un colis qui a été déplacé, qui a voyagé et qui a été exposé à différentes conditions et températures ».

Est-ce que je peux manipuler de l’argent sans risque ?

Les transactions monétaires ne semblent pas un mode majeur de transmission du coronavirus. Selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), il n’y a pas eu de cas documenté de transmission du virus par l’entremise de la monnaie, des billets ou des cartes de crédit. Toutefois, l’INSPQ indique qu’une « incertitude persiste sur le risque de contracter le virus à travers la monnaie ou les cartes bancaires » et recommande « de rester à distance de deux mètres de la personne la plus proche et d’éviter le contact peau à peau ». Dans cette optique, plusieurs commerçants ont d’ailleurs décidé de n’accepter que les paiements par cartes bancaires.

Est-ce que je peux aller conduire à leur lieu de travail respectif – et séparément – ma femme et mon fils, qui font partie des employés des services essentiels ? Nous demeurons tous au même endroit et aucun de nous n’est atteint de la COVID-19.

Votre cas ne semble pas problématique. Comme vous habitez sous le même toit, il n’y a pas de problème à ce que vous voyagiez dans le même véhicule. Si vous devez traverser une région qui a été fermée, par contre, vous devrez démontrer aux policiers que vous êtes le seul moyen de transport possible pour eux. La décision de vous laisser passer dépendra des agents.

Je voudrais savoir si l’on peut faire du vélo sur les routes de campagne seul ou avec un autre en respectant la règle de distanciation sociale ?

Le vélo est permis, tant en ville qu’à la campagne. La semaine dernière, les magasins de réparation de vélos ont d’ailleurs été ajoutés à la liste des services essentiels, le vélo étant considéré comme un moyen de transport – plus sécuritaire que les transports en commun en matière de transmission communautaire, qui plus est. Pour ce qui est d’être accompagné d’une autre personne, il faut faire preuve de bon sens, et les mesures de distanciation sociale s’imposent, effectivement.