Un premier cas de COVID-19 a été annoncé samedi au Nunavik. Un couvre-feu a été imposé à Salluit et l’aéroport fermé.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Depuis que la patiente a été testée, elle est en isolation à domicile et une liste de contacts rapprochés a été élaborée », a indiqué par voie de communiqué Marie Rochette, directrice de la santé publique à la Régie régionale du Nunavik. « La patiente est consciente de son état et se porte bien. »

La patiente habite avec d’autres personnes, mais est isolée dans une chambre, précise le communiqué. Toutes les personnes qui l’ont vue plus de 15 minutes, à une distance de moins de deux mètres, seront contactées.

Jean-Pierre Larose, chef du corps de police régionale Kativik, a confirmé à La Presse que le cas est survenu à Salluit. « Je vous confirme que j’ai imposé un couvre-feu à Salluit et que nous avons fermé l’aéroport sauf pour des cas d’extrême urgence, et ce jusqu’à nouvel ordre », indique M.  Larose.

Le Devoir rapporte que la patiente avait récemment visité un membre de sa famille dans le sud de la province. M.  Larose n’a pas voulu confirmer cette information.

Dans un communiqué, le corps de police régionale Kativik demande à la population de « ne pas stigmatiser ceux qui sont victimes du coronavirus ».