(Ottawa) Les Forces armées canadiennes se mettent en mode alerte alors qu’elles se préparent à jouer un rôle dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Dans une lettre sans précédent de cinq pages adressée aux militaires, le chef d’état-major de la défense, le général Jonathan Vance, précise que les officiers identifient actuellement qui sera appelé à intervenir si l’aide de l’armée est sollicitée par les autorités.

En attendant, le général Vance rappelle aux militaires que la mission principale de tous ceux qui sont confinés à la maison est d’y rester et de demeurer en bonne santé, afin d’être prêts et aptes à intervenir en cas de besoin.

M. Vance encourage également les militaires qui s’apprêtaient à quitter volontairement les Forces armées à rester en poste plus longtemps, puisque tout recrutement a cessé depuis le début de l’épidémie. Le chef d’état-major ouvre également la porte à d’anciens militaires qui pourraient envisager de revenir.

Il précise aussi que des efforts sont en cours pour garder au sein de l’armée, au moins jusqu’à ce que la pandémie soit passée, les militaires qui devaient partir pour des raisons médicales et ceux dont la transition vers la vie civile pourrait être à risque.

Le général Vance indique également que les missions à l’étranger seront réduites pour protéger les Forces canadiennes, et que tous les militaires qui rentreront au pays devront être prêts à reprendre du service après une quarantaine obligatoire de 14 jours.