(Québec ) François Legault demande aux Québécois qui n’ont pas la COVID-19, qui ont moins de 70 ans et qui sont en bonne santé d’offrir de leur temps aux organismes qui viennent en aide aux gens dans le besoin.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Le premier ministre du Québec a confirmé jeudi que 1629 personnes avaient contracté le coronavirus à ce jour, une augmentation de 290 cas en une journée. De ce nombre, 46 sont des travailleurs de la santé, mais ils ne sont pas nécessairement tombés malades sur leur lieu de travail. De tous les cas confirmés dans la province, 106 personnes sont hospitalisées, dont 43 aux soins intensifs. Le bilan des décès monte à 8.

Plusieurs citoyens qui ont perdu leur emploi ces derniers jours ont besoin d’aide, et les organismes aussi. Ces organisations communautaires manquent de bénévoles et Québec a développé un portail web où elles pourront rapidement afficher leurs besoins.

« Il y a un besoin criant de bénévoles », a dit le ministre de l’Emploi, Jean Boulet.

Le premier ministre Legault a assuré jeudi que les banques alimentaires ne manqueront pas de fonds pour nourrir ceux qui n’ont plus les moyens de payer une épicerie pour leur famille. Québec avait annoncé plus tôt cette semaine qu’elle injectait 2 millions dans ce secteur.

Pression sur les soins intensifs

Si le nombre de patients hospitalisés aux soins intensifs est plus élevé jeudi que la proportion que le ministère de la Santé prévoyait dans ses scénarios de la mi-mars, le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a affirmé que l’important était d’être capable de tous les soigner. À l’heure actuelle, les urgences des hôpitaux ont toujours un nombre suffisant de lits de soins intensifs pour accueillir les nouveaux cas difficiles.

Concernant le nombre de cas de COVID-19 qui est plus élevé à Montréal que partout ailleurs au Québec, M. Arruda a affirmé qu’il discutait avec les autorités régionales de santé publique pour évaluer différents scénarios afin de contenir la propagation du virus dans la métropole. Montréal pourrait-elle être isolée du reste de la province ? Rien n’est exclu et des décisions se prendront au cours des prochains jours, a-t-il dit, précisant tout de même que des actions aussi musclées qu’en Chine, où la culture est différente, ne sont pas envisagées.

Au moment de publier, 782 Montréalais avaient reçu la confirmation qu’ils étaient atteints du coronavirus, comparativement à 187 citoyens de l’Estrie (la deuxième région la plus touchée) et 167 personnes de la Montérégie. La région de Québec compte quant à elle 103 cas positifs.