(Québec ) François Legault constate comme tout le monde ce qui semble inévitable : il est « peu probable » que les cours reprennent dans les écoles du Québec le 31 mars en raison de la pandémie de COVID-19.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Le premier ministre a fait cette déclaration, vendredi, affirmant qu’enseigner « en ligne, ça semble très difficile pour des enfants du primaire » et du secondaire.

Québec étudie actuellement un scénario pour ouvrir les classes au mois de mai. Les cégeps et les universités pourraient quant à elles recommencer plus tôt leurs activités, en enseignant la matière sur internet.

Au moment de publier, 139 Québécois avaient reçu un diagnostic positif à la COVID-19, c’est-à-dire 18 cas de plus que jeudi. 10 personnes sont actuellement hospitalisées, dont six aux soins intensifs. Une seule personne est décédée du coronavirus au Québec jusqu’à présent.

Feu vert aux chantiers

Le gouvernement Legault va aussi devancer des projets de construction pour compenser aux chantiers qui s’annulent dans le secteur privé et assurer un certain niveau d’activités économiques pendant la pandémie.

Le premier ministre François Legault a assuré vendredi que toutes les précautions seraient mises en place pour protéger les quelque 260 000 travailleurs de ce secteur. Québec demande entre autres aux entreprises de construction de mettre en place des stations avec de l’eau et du savon, pour que les employés lavent fréquemment leurs mains, et d’installer plus de roulottes pour permettre une distance sécuritaire entre les personnes lors des repas.

« C’est important de protéger nos travailleurs de la construction. On aura besoin d’eux, c’est une partie critique de l’économie du Québec qui va pouvoir continuer de fonctionner si on prend les bonnes mesures », a dit M. Legault.

Soutien aux médias

Dans son point de presse, François Legault a salué le travail des journalistes et a assuré que les médias obtiendraient de l’aide financière pour traverser la crise, alors que les revenus publicitaires chutent.

« On a besoin de vous autres pour informer la population. C’est un travail essentiel », a dit le premier ministre.

Plus tôt en journée, Québec a aussi dévoilé qu’il avait demandé à deux personnalités publiques bien connues des personnes âgées, Dominique Michel et Bernard Derome, pour qu’ils les incitent par voix téléphoniques à rester à la maison.

Le gouvernement a également demandé à Loto-Québec de revoir sa stratégie de vente afin de s’assurer que des personnes âgées, plus vulnérables au virus, ne se rendent pas dans les commerces pour acheter des billets. Ceux-ci pourraient être exclusivement vendus en ligne sous peu.