(Montréal) Air Transat décide de suspendre progressivement ses vols jusqu’au 30 avril, a annoncé le transporteur aérien mercredi matin.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

L’annonce du gouvernement canadien d’interdire l’entrée de ressortissants étrangers sur le territoire ainsi que des décisions similaires de plusieurs autres pays où l’entreprise opère motivent cette nouvelle initiative.

« C’est une situation inédite, hors de notre contrôle, qui nous contraint à suspendre nos vols à brève échéance pour contribuer à l’effort de lutte contre la pandémie, protéger nos clients et nos employés et préserver l’entreprise, a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction dans un communiqué. Nous mettons tout en œuvre pour que cela ait le moins d’impact possible sur nos employés, et sur nos clients, que nous nous assurons de ramener à la maison. »

Des vols de rapatriement seront encore en cour pour une période de 14 jours, le temps de ramener les clients de Transat à bon port.

Pour permettre le plus de retours possible, les ventes resteront toutefois temporairement ouvertes dans les deux sens à partir de Montréal vers Paris et Lisbonne, et à partir de Toronto vers Londres et Lisbonne. Cependant, une date d’arrêt des opérations doit être annoncée sous peu.

De et vers l’Europe et les États-Unis, les ventes pour des départs jusqu’au 30 avril sont fermées immédiatement sur la plupart des destinations. Les ventes de vols de départ et à destination des Caraïbes et du Mexique sont également fermées immédiatement jusqu’à la fin du mois prochain. Des vols seront encore opérés pendant quelques jours le temps de rapatrier les clients de Transat au Canada. Transat recommande à ses clients canadiens qui devaient partir dans les prochains jours de suivre les recommandations du gouvernement et de repousser leur départ.

Pour les vols intérieurs, les clients sont invités à vérifier que leur vol est maintenu sur le site internet.

Les clients de Transat actuellement à destination doivent consulter le site web de l’entreprise pour organiser leur retour.

Aucun frais de réservation ne sera appliqué et les passagers n’auront pas à s’acquitter d’une éventuelle différence de prix.

Tous les clients qui n’auront pas pu voyager du fait de l’annulation de leur vol se verront remettre un crédit pour un voyage futur, qu’ils pourront utiliser dans les vingt-quatre mois de leur date de voyage initiale.