La Ville de Montréal continue de s’adapter à la COVID-19 en adoptant de nouvelles mesures. La mairesse Valérie Plante en a fait l’annonce en conférence de presse mardi après-midi. Et si jeudi dernier, lors de l’annonce de la fermeture des installations sportives, communautaires et de loisir, elle avait refusé de parler de crise, mardi, la mairesse n’hésitait plus à utiliser ce terme.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

Accès-Montréal

Dès mercredi, tous les bureaux Accès-Montréal et les comptoirs de permis fermeront leurs portes temporairement. Les services demeurent toutefois disponibles en ligne (services en ligne) ou en communiquant avec le 311.

La cour municipale ferme également de façon préventive les comptoirs de service à la clientèle. Le paiement de constats d’infraction peut continuer à se faire en ligne.

Conseil municipal

La mairesse a confirmé que la séance du conseil municipal de lundi prochain se fera à huis clos comme le lui permet le ministère des Affaires municipales, de façon exceptionnelle. « Pour ce qui est de la période de questions du public, je souhaitais conserver cette tradition montréalaise malgré la situation actuelle. Nous allons recevoir les questions de façon électronique », a indiqué Mme Plante. Les détails seront connus d’ici la fin de la semaine. Par contre, les consultations publiques qui étaient en cours ou à venir prochainement sont annulées.

Banques alimentaires

Depuis vendredi dernier, plusieurs bénévoles ont quitté l’organisme Moisson Montréal à la suite des mesures prises par le gouvernement du Québec pour tenter de limiter la propagation du coronavirus. La Ville de Montréal a décidé de prêter main-forte à Moisson Montréal pour assurer la distribution de denrées aux plus démunis. Des employés de la Ville, dont des cols bleus, seront mis à contribution, a annoncé la mairesse Plante.

Le directeur général de l’organisme, Richard Daneau, s’est réjoui du soutien de l’administration qui va permettre, avec environ 50 bénévoles, d’assurer l’essentiel du service. Il y a toutefois encore de la place pour que des Montréalais, des jeunes par exemple, puissent donner un coup de main à Moisson Montréal, a souligné M.  Daneau. « La faim ne diminuera pas la semaine prochaine à cause du coronavirus », a-t-il rappelé. Quelque 150 000 Montréalais bénéficient de l’aide de Moisson Montréal chaque mois.

Itinérance

Montréal veut également soutenir les « plus vulnérables » en cherchant une solution de rechange aux refuges pour itinérants. Afin de se conformer aux règles émises par le premier ministre François Legault de ne pas rassembler 250 personnes et plus dans un endroit confiné, Montréal cherche de petits locaux avec des installations sanitaires pour accueillir des personnes en situation d’itinérance.