(Genève) Face à la « crise sanitaire mondiale majeure de notre époque », l’OMS appelle à effectuer « un test pour chaque cas suspect » de coronavirus, a annoncé lundi à Genève l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Agence France-Presse

Il y a désormais « plus de cas et de décès dans le reste du monde qu’en Chine », a ajouté le chef de l’organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse.

« Nul ne peut combattre un incendie les yeux bandés sur les yeux », a-t-il déclaré, estimant indispensable que les pays « testent, testent, testent. Il faut tester chaque cas suspect ».

« Au cours de la semaine écoulée, nous avons assisté à une augmentation rapide des cas de virus COVID-19 », a ajouté le chef de l’OMS.

Il n’a pas précisé de chiffre, mais selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, plus de 169 710 cas ont été enregistrés dans 142 pays et territoires. Le nombre de morts s’établit à au moins 6640.

Le pays le plus touché est pour l’instant la Chine, avec 3213 morts, puis l’Italie (1809 tués), l’Iran (853 tués) et l’Espagne (297).