(Rome) L’Italie, le pays d’Europe qui paye le plus lourd tribut à la pandémie de coronavirus, a dépassé la barre des 2000 morts, avec 349 décès dans les dernières 24 heures, selon le bilan officiel publié lundi soir.  

Agence France-Presse

2158 personnes ont perdu la vie, dont 1420 dans la seule région de Milan, la Lombardie (nord), détaille la protection civile italienne.

Ce total représente près d’un tiers du nombre de décès recensés dans le monde, selon un décompte de l’AFP à partir des bilans officiels.  

Et la contagion ne donne pas de signe de ralentissement, puisque les autorités sanitaires ont détecté 3200 cas positifs supplémentaires.  

La région de Turin, le Piémont, connaît depuis deux jours une hausse significative de son bilan, avec un quasi-doublement du nombre de décès en deux jours (désormais 111) et du nombre total de cas positifs détectés (1516).