Bien des commissions scolaires ont dû envoyer dimanche un message clair aux élèves et parents : malgré ce qui a été annoncé par plusieurs, il ne sera pas possible de retourner dans les écoles lundi pour chercher des effets personnels.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

Depuis vendredi, certaines directions envoyaient des courriels aux élèves et parents en indiquant qu’il serait possible de se présenter à des heures bien précises lundi pour venir récupérer les souliers, livres, et autres effets personnels qui auraient été laissés à l’école. Jeudi, plusieurs ont quitté en fin de journée sans se douter qu’ils n’y remettraient pas les pieds pour quelques semaines.

Or, le premier ministre François Legault avait clairement signifié samedi que toutes les écoles du Québec doivent demeurer fermées pour les deux prochaines semaines au moins.

À la question d’un journaliste qui lui demandait si des enfants seraient autorisés à retourner à l’école lundi, François Legault a répondu qu’il « ne veut voir personne dans [les] écoles à compter de lundi ».

>>> Recevez chaque soir notre infolettre quotidienne sur la COVID-19

Dimanche, plusieurs commissions scolaires ont rajusté le tir après avoir reçu une directive en ce sens du ministère de l’Éducation.

La Commission scolaire de Montréal a publié un message en affirmant qu’aucune visite à l’école ne serait permise malgré les invitations qui ont été envoyées par plusieurs directions d’écoles.

La Commission scolaire de Laval a aussi indiqué que « […] malgré l’information qui vous avait été transmise vendredi dernier, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler les périodes prévues pour venir chercher vos effets personnels dans nos établissements », y lit-on.