(Québec ) La Société des traversiers du Québec (STQ) limite dès maintenant le nombre de personnes à bord de tous ses traversiers à 250, « incluant les équipages, et ce, pour toutes les traverses ».

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Avec la propagation de la COVID-19 au Québec, le gouvernement Legault a interdit jeudi tous rassemblements dans des lieux fermés de 250 personnes et plus. Québec a toutefois précisé vendredi que cette mesure ne s’appliquait pas à la Société de transport de Montréal (STM), alors que des centaines d’usagers s’entassent aux heures de pointe dans le métro.

Par voie de communiqué, vendredi, la STQ a indiqué qu’elle demandait à ses clients de « demeurer à bord de leur voiture pendant les traversées », à l’exception de la traverse de Matane puisque le F. A.-Gauthier est un navire à pont fermé.

« La STQ encourage également ses clients piétons à demeurer sur les ponts extérieurs des navires dans la mesure du possible. Pour ceux qui doivent entrer à l’intérieur, il est recommandé d’éviter de toucher les surfaces pouvant favoriser la propagation du virus », a-t-on annoncé.

La Société prévient aussi ses clients que des modifications de services sont envisageables au cours des prochaines semaines, advenant que des membres de son personnel breveté doivent s’isoler de façon préventive.

Ces nouvelles restrictions quant au nombre de passagers ne devraient toutefois pas affecter les clients, prévoit la STQ.

« À cette période-ci de l’année, seules certaines traversées à l’heure de pointe à la traverse Québec-Lévis atteignent le seuil de 250 personnes par traversée », a-t-on écrit dans le communiqué.