Ce n’est plus le 811 qu’il faut composer pour obtenir un rendez-vous de dépistage pour la COVID-19, mais le 1-877-644-4545. Cette nouvelle ligne connaît toutefois un faux départ.

Daphné Cameron Daphné Cameron
La Presse

Le premier ministre François Legault a demandé aux Québécois de ne plus tenter de rejoindre les infirmières d’Info-Santé au numéro 811 lors de son point de presse quotidien sur la maladie à 11 h 30 vendredi. À 13 h, le service de redirection vers Info-Santé ne fonctionnait toujours pas sur la nouvelle ligne désignée par Québec.

La ministre de la Santé, Danielle McCann s’est engagée à résoudre le problème d’ici la fin de la journée. « Je vais suivre ça personnellement », a-t-elle assuré lors de ce même point de presse.

Cette dernière présume que les changements techniques sur la ligne pourraient être à la source du problème. Elle mentionne que 88 infirmières de plus seront déployées à compter d’aujourd’hui pour prendre les appels de la population.

« On a rendu ce service beaucoup plus robuste et là, on va répondre à votre demande. Pour un besoin d’information ou toute personne qui a des symptômes devrait appeler dorénavant ce numéro. Ça va faciliter les choses, d’abord pour les personnes et aussi pour le réseau », dit-elle.

En raison d’un volume d’appels trop élevé, le numéro 811 du service Info-Santé éprouvait des pépins techniques depuis hier. Depuis le début de l’épidémie de la COVID-19, les autorités de santé publique demandent aux gens qui éprouvent des symptômes ou qui pensent avoir contracté la maladie de ne pas se présenter aux urgences ou dans une clinique pour éviter de contaminer d’autres patients. Ils doivent d’abord parler à une infirmière d’Info-Santé. Il faut aussi passer par cette ligne téléphonique pour prendre un rendez-vous dans l’une des cliniques de dépistage de la maladie.

La ministre de la Santé indique qu’à compter de la semaine prochaine, un service de téléconsultation sera graduellement déployé dans les hôpitaux et les cliniques. Il sera ainsi possible de parler à des médecins au téléphone. Les détails seront annoncés dans les prochains jours.

Par ailleurs, Québec compte mettre sur pied une douzaine de cliniques de plus de dépistage pour couvrir l’ensemble du territoire du Québec. Au total, le Québec comptera donc 15 lieux uniquement dédiés au dépistage du coronavirus.