Neuf nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés jeudi au Québec, portant leur total à 17. Parmi eux se trouve un pneumologue du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), qui a soigné des patients, a appris La Presse.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Tristan Péloquin Tristan Péloquin
La Presse

« Oui nous avons un médecin infecté, confirmé par le virus », a affirmé jeudi soir la directrice des communications du CHUM, Irène Marcheterre.

Le pneumologue en question a vu des patients et a présenté par la suite des symptômes de la COVID-19. Il s’est aussitôt isolé, a été testé et est retourné chez lui.

L’équipe du CHUM suit étroitement le développement de symptômes chez les patients qui ont été en contact avec le pneumologue. Certains étaient déjà hospitalisés et le sont toujours. D’autres sont de retour la maison. Tant les patients que le médecin se portent bien.

Dès le début de l’éclosion du nouveau coronavirus, le CHUM a mis sur pied une cellule de crise pour se préparer. « La sécurité et les soins, c’est notre priorité », affirme Mme Marcheterre.

Autre cas au CUSM

Les nouveaux cas confirmés proviennent de différentes régions du Québec : Montréal, l’Estrie, Chaudière-Appalaches et la Montérégie.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a confirmé jeudi midi un premier cas de COVID-19 dans l’un de ses établissements. Le patient revenait d’un voyage en Europe. Il s’est présenté aux urgences. Il a été placé en isolement et son test au coronavirus a été positif.

Tous les médecins, infirmières et autres employés du CUSM qui auraient pu être en contact avec la personne ont été contactés. Comme toutes les précautions appropriées ont été prises, il n’a pas été demandé à ces membres du personnel de rester chez eux.

Extrait d’un communiqué du centre hospitalier

Par ailleurs, une première personne a subi un test positif au COVID-19 au CHU Sainte-Justine, hier. Majeure, la personne en question a été hospitalisée dans un hôpital pour adulte de sa région. Il a été impossible, jeudi, de déterminer si cette personne faisait partie ou non des cas confirmés dans la journée. 

Jusqu’à maintenant, près de 800 personnes testées pour le coronavirus ont reçu un résultat négatif dans la province et 266 étaient toujours en attente de leur résultat, jeudi soir.

Québec augmente sa capacité de dépistage

Alors que la capacité des autorités américaines à mener suffisamment de tests de dépistage pour contrôler l’épidémie est mise en doute, celle du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) est sur le point d’être augmentée considérablement.

À l’heure actuelle, le LSPQ, situé à Sainte-Anne-de-Bellevue, est le seul laboratoire en mesure de réaliser ces tests. Il peut en effectuer 400 par jour. « La demande actuelle est d’environ 50 échantillons à tester chaque jour », précise le porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Robert Maranda.

La capacité de la province passera bientôt à environ 3000 par jour. « Nous travaillons sur la décentralisation des tests. Les hôpitaux et les cliniques pourront eux-mêmes effectuer les tests, lorsque nous aurons fini d’écrire les protocoles », précise-t-il.

Jeudi après-midi, la PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Francine Dupuis, a aussi affirmé que d’autres cliniques de dépistage ouvriraient sous peu leurs portes dans l’est et dans l’ouest de Montréal, de même qu’à Laval, afin de diminuer la pression sur les trois cliniques en activité dans la province. Québec étudie aussi la possibilité de réaliser des tests à domicile pour certains patients.

Comme l’Organisation mondiale de la santé ne tient pas de statistiques précises sur le nombre de tests qui ont été effectués, il est difficile de comparer les capacités de chaque pays.

Le gouvernement des États-Unis est sévèrement critiqué pour le faible nombre de dépistages que le pays a réalisés jusqu’à maintenant. Le président Donald Trump a annoncé jeudi qu’un million de « kits » de dépistage étaient actuellement disponibles, et que quatre millions supplémentaires seraient « mis en marché » au cours des prochains jours. L’American Enterprise Institute, en se basant sur différentes sources hospitalières et universitaires, affirme que la capacité réelle du pays est de 20 695 tests par jour.

— Avec la collaboration de Fanny Lévesque, La Presse