La Société de transport de Montréal (STM) maintient ses services de transport en commun considérant que le risque de transmission de la COVID-19 est faible.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

La STM s’appuie sur la santé publique qui estime que le virus peut vivre jusqu’à trois heures sur les surfaces sèches. Depuis mardi dernier, la STM a tout de même décidé de nettoyer d’avantages les autobus, le métro et les stations.

Le lavage se fait deux fois par jour dans les stations : mains-courantes, distributrices de titres de transport et ascenseurs. Dans les trains, les poteaux auxquels se tiennent les usagers sont lavés tous les jours. Il en va de même dans les autobus (poteaux, sangles et le volant du chauffeur).

« On réagit aujourd’hui parce qu’il y a eu beaucoup de mesures annoncées hier [jeudi] par le gouvernement et la Ville de Montréal », a indiqué en conférence de presse vendredi le directeur général de la STM, Luc Tremblay.