(Madrid) L’Espagne a enregistré 120 morts et 4209 cas de contamination par le nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les services de santé du gouvernement.

Agence France-Presse

Le chef du gouvernement Pedro Sanchez devait donner en début d’après-midi une conférence de presse après la publication de ces chiffres qui marquent un nouveau bond dans la propagation de l’épidémie. La veille au soir, le bilan était de 84 morts et 3004 cas.

PHOTO ALVARO BARRIENTOS, AP

Des passants regardent un tenancier installer une pancarte indiquant que son bar est fermé pour cause de coronavirus, à Pampelune, au nord de l’Espagne.

Déjà dans le Nord, la Catalogne qui, la première en Espagne, avait décrété jeudi le confinement de quatre localités, a décidé de fermer les zones commerciales, les gymnases et les stations de ski.  

La région de Murcie, dans le Sud-Est du pays, a annoncé sur Twitter le confinement des zones touristiques, essentiellement les villes balnéaires sur la Méditerranée comme Carthagène.

La région de Madrid est la plus touchée, avec 64 morts et plus de 2000 cas annoncés séparément par les autorités régionales.

La mairie de Madrid devait ordonner vendredi la suppression des terrasses dans la capitale et recommandait aux bars et restaurants de fermer.

Au Pays basque, une des régions les plus affectées, les autorités ont déclaré l’état d’urgence sanitaire qui facilite la mobilisation de tous les services.

Pour éviter que les églises deviennent des foyers de contamination, la Conférence des évêques espagnols a incité les catholiques à suivre « les messes à la radio et à la télévision ».

Enfin, le Palais royal a annoncé que les tests auxquels s’étaient soumis le roi Felipe VI et la reine Letizia s’étaient « révélés négatifs », alors que deux ministres du gouvernement espagnol sont atteints.